La Tunisie enregistre 29 cas de tuberculose par an sur 100 mille habitants

La Tunisie enregistre annuellement 29 cas de contamination par la tuberculose sur 100 mille habitants, 60% de ces cas sont diagnostiqués tuberculose ganglionnaire (TG) extrapulmonaire, a indiqué Dhekrayiate Gmara, vice-directrice au ministère de la santé et coordinatrice du programme national de lutte contre la tuberculose.
Prenant part, dimanche, à une journée de sensibilisation tenue à la Cité des sciences, à Tunis, à l’occasion de la célébration de la journée mondiale de lutte contre la tuberculose, la responsable a déclaré, que 78% des cas d’atteinte de tuberculose extrapulmonaire sont dus à une contamination par la tuberculose bovine causée par la consommation de lait non stérilisé et ses dérivés ainsi que les viandes bovines contaminées.
Et de poursuivre, dans ce contexte, qu’il y a une stabilité du taux d’atteinte par la tuberculose pulmonaire au cours des dernières années contre la peur de la propagation de la tuberculose ganglionnaire caractérisée par l’apparition d’un ganglion douloureux au niveau du cou.
Gmara a rappelé que le ministère a élaboré une stratégie quinquennale de lutte contre la tuberculose et parmi ses principaux fondements figure la nécessité d’un diagnostic précoce afin de parvenir à une guérison totale, précisant que parmi les points forts de la lutte contre la tuberculose la prise en charge des malades par le ministère, sachant, par ailleurs que la stratégie nationale de lutte contre la tuberculose comprend un chapitre relatif au partenariat avec le conseil supérieur des vétérinaires et le ministère de l’agriculture pour œuvrer ensemble dans la lutte contre la tuberculose.
Le Dr Hanane Smadhi, professeure agrégée à la faculté de médecine de Tunis et spécialisée dans les maladies du poumon à l’hôpital Abderrahmen Mami, à l’Ariana, a estimé que cette maladie infectieuse continue à constituer un danger pour la vie humaine et peut être transmise entre les humains ou encore passer de l’animal à l’être humain et vice versa.
Elle a précisé que les catégories les plus exposées à la contagion par cette maladie sont les enfants, notamment ceux en deçà de cinq ans ainsi que les personnes âgées, les diabétiques et toute personne souffrant d’une faible immunité.
Bien que contagieuse cette maladie, peut, a-t-elle dit, être guérie à condition de bien utiliser les médicaments tout au long de la période du traitement qui est de six mois au mois. Elle a fait savoir que cette maladie peut toucher tous les organes mais les poumons sont les plus touchés.
Il est ainsi impératif, selon Smadhi, d’intensifier les opérations de sensibilisation aux méthodes de contamination par cette maladie qui peut être transmise par l’air, dans les moyens de transport public, les cafés, les lieux du travail et les espaces communs en général.
De son côté, le professeur à l’école nationale des vétérinaires et doyen des médecins vétérinaires Ahmed Rejeb a souligné que la lutte contre la tuberculose exige l’existence d’une vision claire pour connaître les causes et moyens de prévenir la contagion, relevant l’enregistrement de trois mille cas d’atteinte par cette maladie par an, certains pouvant entraîner le décès du patient.
Il a appelé l’Etat à renforcer son rôle de conscientisation auprès des citoyens et renforcer les efforts de lutte contre la tuberculose des animaux pour éviter « la tuberculose de l’homme ».
Le virus de la tuberculose survit dans l’air pendant trente minutes et peut être transmis aux moyens de la respiration, de l’utilisation de produits alimentaires, tel que le lait non stérilisée et ses dérivés, la consommation de viandes insuffisamment cuites. Il s’agit donc, de comprendre les modes de transmission pour comprendre celles de la prévention moyennant la vigilance et les précautions à prendre lors de l’achat des produits alimentaires et l’interaction avec les animaux.
Selon un document distribué à l’occasion de la journée de sensibilisation organisée à la Cité des sciences, malgré les progrès et l’avancée scientifique réalisés au cours des dernières décennies, la tuberculise constitue l’une des plus grandes causes de décès dans le monde, causant environ 4500 cas de décès par jour.

Leave a Reply