L’AMT revendique la protection des tribunaux et des juges et la révision de la loi organique de la profession

Les membres du conseil national de l’Association des Magistrats Tunisiens (AMT) ont appelé, dimanche au cours de leur assemblée générale ordinaire tenue au Kef, à protéger les tribunaux et les juges contre les menaces et les agressions.
Le président de l’association Anas Lahmadi a estimé que les agressions perpétrées contre le tribunal administratif au Kef et le tribunal de première instance de la région constitue un indicateur sérieux sur la dégradation des conditions de travail dans les tribunaux, ce qui est de nature à avoir un impact négatif sur le fonctionnement de la justice et sur les justiciables indiquant qu’une fin doit être mise rapidement, à ces agressions inacceptables.
Il a demandé au pouvoir exécutif d’assumer ses responsabilités en tant que premier responsable de la protection des tribunaux et de la justice, indiquant que l’organisation de l’assemblée générale de l’AMT au Kef est à portée symbolique, après les agressions dont ont été victimes ses magistrats. Les menaces terroristes adressées aux juges nécessitent le renforcement de la protection de tous les magistrats.
Lahmadi a, de l’autre côté, exprimé le soutien et la solidarité du corps judiciaire avec les juges agressés, insistant sur la nécessité de prendre les mesures nécessaires pour protéger les locaux des tribunaux et leurs agents. Pour lui, les déclarations émanant de certains partis politiques dont certains sont représentés au parlement, ne serviront pas la justice, bien au contraire elles lui portent préjudice.
Il a par ailleurs appelé à réviser les lois organiques organisant le pouvoir judiciaire en vue de mettre en oeuvre les dispositions prévues dans la constitution, de manière à lui conférer l’importance qu’il mérite.

Leave a Reply