Signature prochaine d’un pacte de compétitivité de l’huile d’olive (Président d’Azzayeta)

Un pacte de compétitivité de l’huile d’olive sera, signé au cours des prochaines semaines, avec le gouvernement tunisien a déclaré Chiheb Slama, président de la chambre syndicale nationale des exportateurs d’huile d’olive de Tunisie, baptisée « Azzayeta ».
Intervenant lors d’un workshop sur la « promotion internationale des labels tunisiens d’huile d’olive : perspectives et stratégies, organisé, mercredi, à Tunis, il a indiqué qu’un groupe travail a commencé à travailler avec le ministère de l’industrie, la fédération de l’agroalimentaire et la Chambre des Exportateurs d’Huile d’Olive, pour définir un accord cadre qui engage le gouvernement, les institutions de l’Etat et les professionnels .
Et d’ajouter qu’une stratégie nationale pour le développement de l’exportation de l’huile d’olive conditionnée a été élaborée laquelle vise à atteindre, à l’horizon 2024-2025, 70 mille tonnes d’huile d’olive conditionnée labélisée.
Il s’agit, en outre, de diversifier les marchés d’exportation de l’huile d’olive conditionnée qui sont limités actuellement, à quatre pays à savoir : l’Arabie Saoudite, le Canada, les Etats-Unis et la France.
Selon Slama, la Tunisie demeure capable de réaliser de meilleurs résultats et de se positionner durablement , comme deuxième producteur mondial d’huile d’olive. Les professionnels sont capables de relever ce défi qui nécessite la révision des législations et la simplification des procédures de contrôle technique, à travers l’instauration de l’autocontrôle et du contrôle après l’exportation.
Il a mis l’accent sur la nécessité de soutenir directement l’exportation de l’huile d’olive conditionnée ainsi que d’assurer le suivi des circuits de distribution à l’étranger et la promotion de ce produit sur les marchés extérieurs.
De son côté, la directrice générale des industries agro-alimentaires au Ministère de l’Industrie, Hamida Belgaied a évoqué les principaux obstacles qui entravent le développement de ce secteur, à savoir la non exploitation du fonds de promotion de l’huile d’olive conditionnée et la multiplicité des intervenants dans le domaine de la promotion de l’huile d’olive conditionnée.
Elle a avancé que la Tunisie a exporté, au cours de la campagne (2017-2018), 215 mille tonnes d’huile d’olive, dont 18,5 mille tonnes d’huile d’olive conditionnée.
Les principaux marchés à l’export de l’huile d’olive conditionnée sont le Canada (27%), la France (24%), les Etats-Unis (13%) et les pays du Golfe (15%).
Il est à noter que la Tunisie compte actuellement, plus de 1700 huileries avec une capacité de production journalière s’élevant à 40 mille tonnes, 5 raffineries et 15 usines d’extraction de l’huile de grignons d’olive ainsi que 60 usines de conditionnement de l’huile d’olive
Le secteur regroupe 200 sociétés exportatrices agréées dont plus de 50 opérant dans le domaine du conditionnement et détenant plus de 60 marques déposées.

Leave a Reply