Booster la performance de votre chaîne d’approvisionnement avec le Lean … 

    Si les entreprises visent la pérennité, elles doivent s’engager dans de nouveaux concepts de chaîne d’approvisionnement Lean et agile. Le Lean est défini par de nombreuses organisations comme «une approche systématique pour identifier et éliminer les déchets à travers une démarche d’amélioration continue, en faisant circuler le produit à la demande du client tout en visant la perfection ».

    L’extension de Lean à la chaîne d’approvisionnement exige une aptitude de changement structural de l’entreprise sur l’organisation, les systèmes, l’infrastructure physique et les processus intégrés le long de la chaîne.

    La chaine d’approvisionnement Lean est celle qui permet à l’entreprise de produire exactement ce qui est nécessaire, quand il est nécessaire et à l’endroit  nécessaire. Cela signifie que l’entreprise évitera les gaspillages tels que les produits défectueux, l’inventaire indésirable et le temps d’attente. Le système améliore, ainsi,  la génération de la valeur ajoutée pour le client  final. En fait, la production Lean assure la préparation au lancement du produit tout en  éliminant les déchets et réduisant les temps de cycle de développement de produits. En effet, le lean permet aussi la bonne gestion des stocks et des achats en créant une excellente coordination tant à l’interne, entre les différents départements, qu’en externe avec les clients et les fournisseurs.

    L’objectif principal d’une chaîne d’approvisionnement Lean est de répondre à la demande de chaque client du premier coup, au moindre coût, à tout moment. Ce processus de flux est également appelé «Kanban», un  terme japonais qui désigne la signalisation par carte. C’est le signal d’information utilisé pour indiquer le besoin de réapprovisionnement en matériaux dans un processus de production en flux tiré (Pull production system). Le principe Pull repose sur la théorie selon laquelle les biens ou les services sont «tirés» ou proviennent du fournisseur en fonction de la demande du client en aval au lieu des fournisseurs qui «poussent» les biens en aval. L’idée sous-jacente au principe «Pull » est de continuer à produire des pièces aussi près que possible du moment où elles sont nécessaires, ce qui rend les stocks de produits finis extrêmement limités, voire inexistants.

    Dans une chaîne d’approvisionnement Lean, le flux de produits depuis les fournisseurs jusqu’aux clients finaux sera mis en continu et accéléré en réduisant les tailles de lots et les délais de livraison et aussi en optimisant les fréquences d’approvisionnement (toujours selon la demande client). En d’autres termes, il s’agit de réduire le Lead time de la chaîne .Mais comment ?

    En fait, plus la proportion des activités reposant sur des prévisions est grande, plus on a intérêt à avoir un processus de planification robuste. De même, il va également falloir maîtriser les délais de la supply chain en les réduisant afin d’avoir pour avoir plus de garantie pour la disponibilité des produits dans des délais réduits. Ainsi, la démarche est de maîtriser et réduire le Lead time de la supply chain afin d’avoir plus de flexibilité face à la demande client .Ceci peut être atteint en optimisant la chaîne de la valeur globale avec des outils telque le VSM ou la cartographie de la chaîne de valeur qui va permettre de caractériser les goulots et les temps traversés dans la chaîne. Deuxième chose consiste à faire de Lean avec les  fournisseurs et les distributeurs et ce à travers par exemple la standardisation des contrats de délais, les quantités des demandes, les conditions du transport, le packaging, les niveaux de stock de sécurité, ….

    Par Amal BEN MZAHI

    Doctorante en Sciences de Management à l’Université de Sousse

      Leave a Reply