Ladhari à faire face au déséquilibre des échanges commerciaux entre la Tunisie et la Chine

Le ministre du Développement, de l’Investissement et de la Coopération internationale, Zied Ladhari a appelé à lutter contre le déséquilibre au niveau du volume des échanges commerciaux entre la Tunisie et la Chine.
Intervenant lors des travaux du forum économique tuniso-chinois organisé, mercredi à Tunis, le ministre a estimé que le niveau des investissements chinois en Tunisie reste très faible et ne reflète pas le niveau des relations entre les deux pays.
Le volume total des investissements chinois en Tunisie ne dépasse pas les 6 millions de dollars (environ 18 millions de dinars), a indiqué Ladhari, rappelant que 11 sociétés chinoises sont actuellement implantées en Tunisie.
La Chine constitue le principal contributeur au déficit commercial de la Tunisie, lequel (déficit) a atteint, en 2018, près de 5,4 milliards de dinars du total du déficit du commerce extérieur du pays (19,04 milliards de dinars), enregistré au cours de la même année.
Un travail de longue haleine attend la diplomatie tunisienne, a estimé le ministre, rappelant les initiatives de réformes législatives prises en vue de surmonter tous les obstacles entravant l’investissement.
Une commission nationale sera créée au sein de l’Instance tunisienne de l’investissement(TIA) et aura pour mission d’attribuer les autorisations nécessaires à la réalisation des mégaprojets.
De son coté, le président de l’Union tunisienne de l’industrie, du commerce et de l’artisanat(UTICA), Samir Majoul a estimé que plusieurs produits tunisiens peuvent accéder au marché chinois, dont les produits alimentaires et industriels à l’instar des câbles et des composantes automobiles. Il a, dans ce cadre, recommandé la mise en place d’une ligne de financement chinoise qui permettra aux entreprises tunisiennes d’acquérir des équipements chinois de pointe à des coûts abordables.
Pour sa part, la présidente du Conseil Chinois pour le développement du commerce international, Gao Yan a évoqué l’évolution des relations diplomatiques entre la Chine et la Tunisie, ajoutant que le volume des échanges commerciaux entre les deux pays a atteint, en 2018, environ 1,6 milliard de dollars.
La Tunisie est considérée comme une passerelle vers l’Afrique du Nord et l’Europe et les perspectives de la coopération bilatérale sont très prometteuses. La responsable chinoise a proposé, dans ce contexte, de renforcer la coopération en vue de développer l’infrastructure de base en Tunisie, faisant savoir que le programme de la Tunisie relatif à la construction des ports et des chemins de fer (2016/2028) offre l’opportunité pour la Chine de contribuer à la réalisation de ce genres de projets.
Par ailleurs, la Vice-présidente du Conseil économique tuniso-chinois, Dhouha Mizouni Chtourou a souligné que la Tunisie aura l’occasion de participer à trois événements économiques internationaux qui seront organisés par la Chine à l’instar du salon international chinois de l’importation (du 5 au 10 novembre 2019), le salon sino-africain (24 juin 2019) et la foire sino-arabe(septembre 2019).

Leave a Reply