Aggravation du déficit de la balance commerciale alimentaire à 378,6 MD (ONAGRI)

La balance commerciale alimentaire a enregistré au cours du mois de février 2022, un déficit de 378,6 MD (millions de dinars), contre un déficit de 180,6 MD durant la même période de l’année précédente, enregistrant un taux de couverture de 74,6%, contre 83,3% en 2021, a fait savoir mercredi, l’ONAGRI.

Selon la publication mensuelle de l’Observatoire National de l’Agriculture, « La balance commerciale alimentaire jusqu’à fin février 2022 », la part du déficit de la balance commerciale alimentaire dans le déficit de la balance commerciale globale, a augmenté de 4,9 points de pourcentage par rapport à la même période de l’année dernière, passant de 9,5% à 14,5%.

Les exportations alimentaires nationales ont enregistré une hausse de 23,9%, alors que les importations ont augmenté de 38,2%, en termes de valeur. Le déficit enregistré est essentiellement, le résultat de l’accroissement du rythme des importations des céréales (+32,0%), du sucre (+236,5%) et des huiles végétales (+119,6%) et ceci malgré la hausse des exportations de l’huile d’olive (+48,9%).

A l’exportation, une nette amélioration du prix moyen de l’huile d’olive (10,79 DT/kg) a été enregistrée, en hausse de 41,1% par rapport à l’année précédente. Les prix des agrumes, ont, aussi, augmenté de 6,7%. Par contre, ceux des produits de la pêche, des tomates et des dattes ont baissé respectivement de 18,5%, 17,9% et de 9,8%.

A l’importation, les prix des produits céréaliers (blé dur, blé tendre, orge et maïs) ont enregistré une hausse variant entre 34% et 97% par rapport à l’année dernière. Les prix des céréales ont progressé de (+97,1%) pour le blé dur, (+44,2%) pour le blé tendre, de (+57,0%) pour l’orge et de (+34,2%) pour le maïs.

Ces prix ont subi une croissance depuis juillet 2021. L’impact de la guerre entre la Russie et l’Ukraine n’a pas encore été ressenti, d’après l’ONAGRI.

A fin février 2022, l’observatoire note aussi, une hausse importante des importations de viandes, de pomme de terre, de sucre et des huiles végétales. Ainsi, le prix des huiles végétales a bondi de 95,3%, du sucre de 83,3%, des viandes de 75% et du lait et dérivés de 23,5%, alors que les prix de la pomme de terre ont baissé de (-5,1%).
Pour rappel, le déficit de la balance commerciale globale du pays à fin février 2022 a enregistré une
hausse de 38% avec (-2614,5 MD) en 2022 contre (-1894,3 MD) en 2021. Les exportations alimentaires ont représenté 12,4% des exportations totales alors que les importations alimentaires ont représenté 12,8% des importations totales.

TAP

Leave a Reply