Coup d’envoi de la première édition du Salon international du sel en Tunisie « MedArtSal »

Le coup d’envoi à la première édition du salon international du sel en Tunisie « MedArtSal » vient d’être officiellement donné, jeudi après-midi, à Tunis, avec la participation de plus de 700 visiteurs et 25 exposants. Organisé à l’initiative de la chambre tuniso-italienne du Commerce et de l’Industrie (CTIC), partenaire du projet Med ArtSal, l’objectif du salon, qui se tient jusqu’au 25 mars courant, est de promouvoir un modèle de gestion durable pour les salines artisanales méditerranéennes.

Il s’agit là du premier salon consacré au sel dans la région méditerranée, a indiqué le président de CTIC, Mourad Fradi, lors de l’ouverture de ce salon, précisant qu’une deuxième édition se tiendra prochainement au Liban, Cet évènement, a-t-il dit, s’inscrit dans le cadre de « MedArtSal », un projet conduit par le programme européen Eni Cbc Med, avec un budget global de 3,2 million d’euros dont 2,9 millions sont cofinancés par l’Union européenne.

Couvrant quatre pays de la Méditerrannée dont la Tunisie, l’Italie, l’Espagne et le Liban, Med Art Sal vise à définir un modèle de gestion durable et adaptable pour les salines artisanales en abordant notamment les aspects de marketing et de protection de la biodiversité. Il permettra aux salines de bénéficier d’une  gestion plus durable grâce à une meilleure utilisation des ressources naturelles.

La Tunisie produit 2 millions de tonnes de chlorure de sodium par an Selon Mourad Fradi, la  Chambre de Commerce et d’Industrie Tuniso-Italienne, en tant que partenaire de ce projet, bénéficie d’un budget de 450 mille euros pour développer et mettre en place des activités salicoles. Intervenant, à cette occasion, l’attachée commerciale à l’ambassade d’Italie en Tunisie, Eleonora Iacorossi a souligné que ce salon ambitionne de promouvoir, grâce au partenariat public-privé, le développement durable des salines artisanales en Tunisie. La Tunisie produit aujourd’hui plus de 2 millions de tonnes de chlorure de sodium, soulignant qu’elle a dépassé ce chiffre, pour la première, en 2018, a fait savoir la directrice générale des Mines au ministère de l’Industrie et des PME, Najeh Cherif,

Et d’ajouter que le pays compte actuellement 13 sociétés actives dans ce secteur, précisant la Tunisie produit du sulfate de sodium et du chlorure de magnésium outre le chlore.

TAP

Leave a Reply