Eau potable-Technologie: Une start-up tunisienne s’associe à une ONG pour approvisionner 570 élèves en eau potable au nord-ouest de la Tunisie

La start-up tunisienne « Kumulus Water » vient d’apporter son aide à une école privée d’eau potable à Makhtar dans la région de Siliana (Nord-ouest de la Tunisie) à travers une solution technique «Kumulus 1», conçue pour générer de l’eau à partir de l’air ambiant.

Elle est venue soutenir par son expertise dans la technologie de l’eau, les efforts de l’ONG tunisienne «WallahWeCan», qui milite pour l’amélioration des conditions de vie des élèves dans les écoles et les milieux scolaires en Tunisie, notamment, dans les milieux défavorisés.

Grâce à des générateurs d’eau atmosphérique, produisant, chacun, 20 à 30 litres d’eau potable saine par jour, 570 élèves de l’école choisie pourront désormais bénéficier d’un approvisionnement régulier en eau potable.

Techniquement, le générateur d’eau atmosphérique est un dispositif destiné à produire de l’eau à partir de l’air ambiant. Il aspire l’air et le dépoussière ensuite il le déshumidifie en abaissant sa température jusqu’au point de rosée afin de créer de la condensation. L’eau condensée dans la machine passe après à travers quatre filtres pour en retirer les impuretés.

Cette machine intelligente peut tenir dans un cube de 1m3 et peut être équipée d’un pack solaire, ce qui la rend totalement autonome et indépendante, indique la start-up. « Elle offre des options de contrôle mobile via un tableau de bord et une application conçue par l’équipe de 6 personnes de la start-up Kumulus Water. Elle offre également des fonctionnalités qui garantissent que l’eau est fournie de manière durable et économique », expliquent ses créateurs.

Selon Kumulus Water, cofondée et dirigée par Iheb Triki, il y a 6 fois plus d’eau dans l’air que dans les rivières. Il suffit d’extraire cette eau en refroidissant de l’air au-dessous de son point de rosée et en l’exposant à des absorbeurs d’humidité ou en la pressurisant pour rendre l’eau potable.

Des solutions techniques pour résoudre le problème d’accès à l’eau

En Tunisie comme dans beaucoup d’autres pays du monde, l’accès à l’eau potable est l’une des menaces les plus imminentes auxquelles l’humanité est confrontée. Selon l’OMS, sur 7 milliards d’humains, 2,1 milliards n’ont pas un accès satisfaisant à l’eau potable. La demande en eau va accroitre encore avec l’essor démographique et la hausse des niveaux de vie .

Il est donc urgent et nécessaire d’appréhender la question et la gestion de l’eau d’un point de vue international pour pallier ces inégalités d’accès à l’eau potable et aussi investir dans des solutions technologiques pour garantir un accès à l’eau au profit de tous.

En 2021, le co-fondateur de la start-up tunisienne Iheb Triki a été sélectionné par le prestigieux Institut Choiseul comme l’un des 100 Jeunes Leaders Africains.

Aussi, la start-up vient d’être sélectionnée comme la deuxième meilleure opportunité d’investissement à impact dans la prestigieuse compétition (MBA Impact Investing Network & Training) «Turner MIINT 2022».

La jeune entreprise tunisienne a réussi à s’arracher la deuxième place parmi 40 start-ups issues des meilleures écoles de commerce américaines, ayant participé au concours mondial Turner MIINT.

TAP

Leave a Reply