La stratégie nationale de valorisation des produits du terroir sera mise en œuvre à Nabeul et Kairouan

La stratégie nationale de valorisation et de promotion des produits du terroir, présentée, mercredi à Tunis, sera appliquée au cours de la prochaine étape dans deux gouvernorats pilotes; à savoir Nabeul et Kairouan, a déclaré Fabio Russo, chef du projet d’accès aux marchés des produits agroalimentaires et de terroir(PAMPAT).

Intervenant, lors d’une journée de présentation de cette nouvelle stratégie, le responsable a expliqué que le choix des deux sites pilotes est basé sur un ensemble de critères tangibles, dont la richesse de ces zones en produits de terroir à haute valeur ajoutée et leur réel potentiel d’exportation.

« Il s’agit de développer un modèle qui pourrait être concrétisé par d’autres régions de la Tunisie », a-t-il indiqué, ajoutant que chaque région apportera les adaptations nécessaires qui tiennent compte des spécificités de leurs produits phares et de leur terroir unique et inimitable».

Au cours de son intervention, Russo a rappelé que l’objectif de cette stratégie est de promouvoir le processus de développement dans les différents gouvernorats du pays et de positionner la Tunisie en tant que destination touristique gourmande, riche en traditions et coutumes.

« Cette stratégie s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre des activités du projet d’accès aux marchés des produits agroalimentaires et de terroir dans sa deuxième phase 2020/2024 (PAMPAT 2), a-t-il encore rappelé.

Et de préciser qu’elle est financée par le Secrétariat d’état à l’économie de la confédération Suisse(SECO) et mis en œuvre par l’organisation des Nations Unies pour le développement industriel(ONUDI), en collaboration avec les ministères de l’agriculture, de l’industrie et de la planification et de la coopération internationale.

Il a rappelé, à cette occasion, que l’approche du PAMPAT est axée sur le développement des chaînes de valeur agro-industrielles, la promotion de l’appellation d’origine de ces produits, ainsi que le marketing.

L’objectif recherché est d’assurer le rayonnement des produits du terroir aussi bien sur le marché national que sur les marchés internationaux.
Concrètement, le projet appuie actuellement les filières de la figue de barbarie, les dérivés de dattes, les tomates séchées et les grenades.

De son côté, le ministre de l’agriculture des ressources hydrauliques et de la pêche, Mahmoud Elyes Hamza a mis l’accent sur l’intérêt accordé à la valorisation et le développement des produits du terroir ; à travers l’octroi de labels de qualité.

Pour le ministre, le potentiel des produits de terroir reste mal exploité en Tunisie et le patrimoine agroalimentaire reste peu connu du grand public.

Hamza a fait savoir, à cette occasion, que le premier inventaire des produits du terroir qui a été réalisé en 2016, a permis l’identification de 220 produits agricoles et agroalimentaires dans les 24 gouvernorats du pays.

Le ministre a exprimé, à cette occasion, la volonté de son département d’appuyer les différentes initiatives, comme la stratégie nationale de valorisation des produits du terroir.

 

TAP

Leave a Reply