Signature du Protocole d’entente pour le lancement de l’ Alliance panafricaine du numérique

Des organisations et associations patronales africaines opérant dans le secteur du numérique ont signé, lundi, à Abidjan, un Protocole d’accord cadre, annonçant la création de l’Alliance panafricaine du numérique (Digital African Confédération) « AFRI’tech », et ce, en marge du Salon International des Technologies de l’Information et de la Communication SITIC AFRICA tenu les 30 et 31 mai 2022, dans la capitale ivoirienne.

D’après un communiqué, publié par l’UTICA, les signataires de cet accord sont la Fédération Tunisienne du Numérique (UTICA), GOTIC de Cote d’Ivoire, OPTIC de Sénégal, REPTIC de Cameroun, CNPC Numérique de l’Algérie, l’ASIM de Mali, GEM de Madagascar, DDE de Djibouti et le ROPTIC de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA).

Le protocole prévoit la promotion d’un partenariat à long-terme entre les communautés des secteurs privés numériques et startups innovantes en Afrique, et l’échange de bonnes pratiques sur les atouts des entreprises numériques des pays africains et sur les réglementations et initiatives digitales réalisées dans les différents pays du continent.

Il prévoit également de favoriser tout rapprochement entre les chefs d’entreprises en Afrique et de mettre à leur disposition toute information favorisant la conclusion de partenariats « gagnant-gagnant ».

Le protocole prévoit, en outre, le lancement d’actions et évènements de promotion du secteur numérique africain au niveau régional et international, ainsi que des initiatives et projets concrets au niveau transversal panafricain permettant le développement, en Afrique, du secteur numérique, de l’innovation digitale et des ressources humaines dans ce domaine.

Le texte appelle, par ailleurs, à soutenir les entreprises et les institutions patronales nationales et régionales panafricaines dans leurs actions ou doléances auprès des organisations gouvernementales ou non-gouvernementales, nationales ou internationales; et à fédérer les diverses structures et associations patronales africaines du numérique -régionales ou sous-régionales-, pour porter leurs voix et défendre leurs intérêts auprès d’instances économiques et numériques internationales.

Un regroupement de tous les membres constitutifs panafricains fera l’objet d’une grande rencontre en Septembre, à Tunis pour le lancement effectif de cette institution panafricaine AFRI’tech.

TAP

Leave a Reply