Bientôt, lancement d’une plateforme numérique d’alerte contre les dangers de la pollution marine et atmosphériques

Le projet environnemental transfrontalier Tunisie-Italie (Nettuint) sera prochainement lancé, a indiqué, mardi, le Directeur de la recherche et du développement à l’Institut national de la météorologie (INM) Hatem Baccour
Ce projet sera lancé à travers l’ouverture d’une plateforme numérique d’alertes météorologiques, d’alertes pollution atmosphériques et de pollution marine engendrées par les accidents marins.

Dans une déclaration à TAP, en marge de l’ouverture du colloque des parties prenantes au projet NETTUINT, Baccour a indiqué que cette plateforme fournira à tous les intervenants dans le domaine de la lutte contre les impacts environnementaux des accidents marins, des données actualisées sous forme de modélisation et des simulations aux développements plausibles de la sphère de pollution, son mouvement et ses orientations.

Le projet NETTUNIT est mis en œuvre dans le cadre du partenariat avec l’Union européenne (UE), relatif à l’instrument européen de voisinage entre la Tunisie et l’Italie, en coopération entre 6 parties dont notamment l’INM, l’hôpital des maladies thoraciques à l’Ariana, le Centre de recherches en informatique à Sfax, un bureau d’études spécialisé en informatique, un hôpital spécialisé et un Centre de recherche en Italie.

Le responsable a souligné que la plateforme numérique sera un mécanisme d’alerte ouvert au public notamment au profit de différents intervenants dans les deux pays (la protection civile et les hôpitaux…).

En cas d’accidents et de catastrophes maritimes, cette plateforme aide à mettre en place des plans d’intervention d’urgence en vue de lutter contre les impacts néfastes de ces accidents marins.

Baccour a relevé que les données de cette plateforme sont collectées par l’INM chargé de réaliser une modélisation numérique et une simulation permettant de suivre le développement de la sphère de pollution marine ou atmosphérique…

De même, cette plateforme permettra aux acteurs de la mer de lancer des alertes en cas d’explosions, d’accidents ou de naufrages de navires privés dans le canal de Sicile-Tunisie, qui enregistre un important trafic de pétroliers et de cargos qui peuvent entraîner une pollution de l’environnement ou de l’air.

A cet égard, il a souligné que l’accélération de l’alerte et la collecte de données météorologiques constituent un attribut pour maitriser l’intervention en cas d’accidents, de les contrôler et de réduire leurs risques.

TAP

 

Leave a Reply