Immobiliers: La hausse des prix impacte les choix des futurs acquéreurs et locataires ( étude )

Aujourd’hui l’offre de l’immobilier, en termes de superficie et de typologie ne répond pas aux besoins de la demande du consommateur, suite au changement de la tendance des futurs acquéreurs et des locataires dans le secteur de l’immobilier », a indiqué mercredi, Anis Gharbi, directeur de Mubawab, la plateforme digitale dans le secteur immobilier en Tunisie.

« Le consommateur cherche aujourd’hui des appartements à petites superficies ( entre 120 m2 et 160 m2 ) à des prix abordables, pour fuir l’enchérissement enregistré dans le secteur, a expliqué Gharbi lors d’une conférence de presse tenue à Tunis, pour présenter une étude sur l’état du marché de l’immobilier (appartements) durant le premier trimestre 2022, par rapport au 4ème trimestre 2021.
Toutefois, la demande n’est pas conforme à l’offre, qui est caractérisé davantage par des des appartements de grandes superficies (plus de 120 m2) et à une large typologie (S+3) .

Cette divergence entre l’offre et la demande dans le secteur de l’immobilier oblige le consommateur à recourir à la location, où le marché se caractérise par un changement de la demande, laquelle s’acctue sur les appartements à grandes superficies.

Les prix de loyer les plus élevés ont été enregistrés pendant les mois de juillet et juin, alors que les loyers les moins chers ont été enregistrés au cours des mois d’avril et mars. Le mois de juillet, marque le pic de la demande sur la plus grande superficie.

A titre d’exemple, la hausse des prix de location a varié entre 18% et 19% à la Manouba et à la Nouvelle Medina alors que dans d’autres quartiers , notamment à Chotrana, les prix ont baissé de 12% .

Cette étude basée sur plus de 500 mille visites des consommateurs par mois sur le site Mubawab et les annonces de plus de 388 partenaires entre promoteurs immobiliers et agence immobilières, a fait ressortir que l’indice des prix dans le secteur de l’immobilier a augmenté de 1,18% au cours du 1er trimestre 2022 par rapport au dernier trimestre 2021.

Sur le marché de vente, les zones les plus demandées sur Mubawab sont la Marsa (19%), Ariana ville (17%), Hammamet ( 13% ), la Soukra (10%), El Menzeh (8%) , les jardins de Carthage (8%) , Sousse ville (6%) et Monastir (5% )
Sur le marché de location, les zones les plus demandées sont la Marsa (26%) , Ariana ville ( 16% ) , la Soukra ( 10%), les jardins de Carthage (8%), El Menzah (6%) , Sousse ville (5%) et Hammamet (4% ).

L’étude a montré que durant l’année 2021, les prix de vente les plus élevés ( m2) sont enregistrés pendant les mois de janvier et juillet, alors que les prix les moins chers ont été enregistrés au cours des mois de décembre et d’août.

L’analyse des prix de vente par quartier montre que l’évolution varie entre 6 % et 8% .

Leave a Reply