Projet modèle de tri sélectif des déchets à la Caserne d’El Aouina : Réduction de 20% des déchets plastiques

Le projet modèle de tri sélectif des déchets à la Direction générale de la garde nationale, à la Caserne de la Garde Nationale d’El Aouina, a permis de réduire de 20% les déchets plastiques, a indiqué samedi, le Porte-parole de la Garde nationale, Houssemeddine Jebabli.

Dans une déclaration accordée aux médias lors d’un événement de sensibilisation, tenu à El Aouina, à l’occasion de la célébration de la journée nationale de la propreté, Jebabli a relevé que la Garde nationale est la première institution nationale de souveraineté qui a adhéré, depuis l’année 2021, à ce projet d’ordre environnemental.

Le projet concerne la collecte et le tri des déchets plastiques, du papier, des huiles alimentaires usagées, des pneus, ainsi que des déchets verts et organiques, ceux électroniques et électriques, en plus des lubrifiants.

Le recyclage de ces déchets est assuré par les sociétés ayant des autorisations dans la gestion des déchets dangereux et non dangereux.
Dans une prochaine étape, le projet sera généralisé à toutes les unités de la garde nationale pour englober les centres frontaliers terrestres, ainsi que les écoles de formation de la garde nationale.

Un accord de coopération a été signé aujourd’hui, entre la Direction générale de la garde nationale et l’Agence nationale de gestion des déchets (ANGED), qui permet à la garde nationale d’obtenir le label de qualité environnementale ISO 14001.

En vertu de cet accord, la garde nationale fournira des conditions de travail favorable ainsi qu’un environnement sain à ses membres, durant 5 ans renouvelables.

Le projet est mis en œuvre par la Direction générale de la garde nationale, en partenariat avec l’ANGED et la Coopération allemande en Tunisie (GIZ), qui fournissent un appui technique et logistique.

Pour sa part, Soufien Soussi, directeur des Affaires financières à l’ANGED a précisé que l’objectif est de généraliser ce projet modèle dans les différentes institutions publiques et privées, faisant remarquer que l’adoption de ce genre de projet demeure volontaire.
A cet égard, il a mis l’accent sur l’importance de mettre en place un cadre légale régissant le tri des déchets à la source pour que chaque institution assume sa responsabilité environnementale.

Cette manifestation a été marquée par la tenue d’une exposition regroupant les industriels opérant dans le domaine du recyclage des déchets, en plus de l’inauguration d’une avenue modèle de l’environnement, au siège de la direction générale de la douane.

TAP

 

Leave a Reply