Afrique : La SADC initie le certificat d’origine électronique pour simplifier le commerce intra-régional

Cette décision de la Communauté de développement de l’Afrique australe (SADC) pour le lancement du certificat d’origine électronique (e-CoO) a été officialisée le jeudi 8 septembre.
Selon la SADC, il permettra de simplifier « les procédures douanières, en renforçant le commerce électronique, en éliminant la fraude, en améliorant la gestion des dossiers et des données statistiques ». A cela, il faut noter qu’«il réduira le temps de vérification des certificats transfrontaliers et le coût des affaires », a précisé le directeur général de l’Autorité fiscale du Malawi (MRA), John Biziwick.

Il faudra préciser que « l’e-CoO est un document électronique qui sera délivré par une autorité attestant que les marchandises déclarées par un exportateur ou un importateur sont conformes à des règles spécifiques, conformément aux critères définis dans le protocole de la SADC sur le commerce. Il sera mis en œuvre, dans un premier temps, au Malawi, en Zambie et en Eswatini », lit-on dans le communiqué de la SADC.

Décidé à assainir le commerce dans la communauté, plusieurs décisions ont été prises par l’organisation sous-régionale pour faciliter le commerce intra-régionale notamment « l’amélioration de la transparence des opérations des organismes de réglementation, l’harmonisation des normes et des règlements techniques, l’harmonisation des mesures sanitaires et phytosanitaires (SPS), la surveillance et la résolution des obstacles non tarifaires (ONT), et l’amélioration de l’environnement commercial dans lequel les transactions ont lieu ».

Leave a Reply