Côte d’Ivoire : Le gouvernement se félicite de la réussite du « Projet de pôle agro-industriel Bélier et Yamoussoukro » pour la sécurité alimentaire

Il s’agit de la première agropole opérationnelle sur les neuf prévues d’être construites en Côte d’Ivoire dans le cadre de la politique de modernisation du secteur agricole dans une approche intégrée et financé par la Banque africaine de développement (BAD).

Installé dans la Région du Bélier et du District Autonome de Yamoussoukro » (2PAI-Bélier) a pour objectif de « créer les bases de l’industrialisation de la région du Bélier (Toumodi, Djékanou, Tiébissou et Didiévi) et du District autonome de Yamoussoukro (Yamoussoukro et Attiégouakro) à partir du secteur agricole ». Il vise les acteurs de la chaîne de valeur de six spéculations : le riz, le maïs, le manioc, le maraîcher, la pisciculture et l’élevage de porc. Le nombre de bénéficiaires du projet est estimé à 461 600 dont 112 000 bénéficiaires directs.

D’un coût de 80 milliards de FCFA et débuté en 2018, il permet de « contribuer à la sécurité alimentaire et nutritionnelle des populations à partir des six spéculations retenues ». Concernant son actif, ce projet a permis d’aménager « 1116 ha de ri depuis la date de son lancement. Puis, ce sont, « 05,35 ha de périmètres maraîchers (Légumes) » qui ont profité d’un aménagement.

Ensuite, le gouvernement n’a pas manqué de rappeler que 92 étangs piscicoles au centre de formation de Koubi, l’empoissonnement de plans d’eau, l’appui aux pisciculteurs, la construction de 02 écloseries et la confection de 12 cages flottantes ont été réalisés pour « accroître et développer la production du poisson ».

Leave a Reply