Tunisie : Vers l’annulation en 2023 des taxes sur les importations de lait en poudre et de beurre

C’est ce que prévoit la nouvelle Loi de Finances 2023 et présentée le 26 décembre par Sihem Boughdiri, ministre des Finances. Selon le membre du gouvernement, face à la crise du lait dans le pays, c’est « une stratégie pour soutenir l’approvisionnement du marché laitier local en vue de prévenir une pénurie de l’offre ».

S’agissant de la filière laitière, l’Union tunisienne de l’agriculture et de la pêche (UTAP), a indiqué que « les quantités de lait collectées quotidiennement atteignent près de 1,4 million de litres, alors que la moyenne de consommation quotidienne s’élève à 1,8 million de litres ». Puis, elle a souligné que « le stock de la réserve stratégique se situe actuellement à un niveau de 5 millions de litres contre un stock de 40 millions de litres à la même période un an plus tôt ».

Pour beaucoup d’observateurs du secteur, cette mesure du gouvernement ne résoudra pas durablement le problème. « Si la nouvelle décision de l’exécutif devrait permettre de stimuler les importations pour rendre la denrée disponible, elle ne devrait pas pour autant résoudre le problème soulevé par les fermiers qui réclament une augmentation des prix de vente du lait pour continuer à produire », notent-ils. A titre de rappel, en Tunisie, « le coût de production du litre de lait s’élève à plus de 1,65 dinar (0,53 $), alors que le prix alloué au producteur n’est que de 1,14 dinar (0,36 $) », relevé l’UTAP.

Leave a Reply