Algérie : Une plateforme numérique pour faciliter l’adhésion des producteurs au système public « Eco-Jem »

L’Agence Nationale des Déchets (AND) a annoncé, mardi dans un communiqué, le lancement d’une plateforme numérique de facilitation d’adhésion des producteurs et des détenteurs des produits d’emballage au système public de traitement des déchets d’emballages « Eco-Jem ».

Le système « Eco-Jem » collecte des contributions financières des producteurs et détenteurs de produits d’emballage de commerçants ou importateurs des différentes marchandises, en vue de les réutiliser dans des solutions pratiques et durables pour prendre en charge les déchets d’emballage par l’Agence Nationale des Déchets (AND) en coopération avec les parties concernées (collectivités locales, organes publics, opérateurs économiques, ainsi que la société civile..).

La valeur des contributions financières est fixée selon la grille des contributions et en fonction de la déclaration annuelle de l’adhérent, à savoir le poids total de l’emballage utilisé avant sa séparation pendant sa commercialisation, consommation et utilisation, précise la même source. Ce système qui consacre le principe du « pollueur-payeur » tend à développer et à valoriser les activités de tri, de transport et de traitement des déchets qui figurent parmi les missions principales de l’AND.

En vertu du système « Eco-Jem », l’adhérant assume ses engagements juridiques et environnementaux à travers la contribution à l’opération l’organisation des filières de valorisation des déchets et de la promotion du marché de valorisation des déchets tout en bénéficiant des avantages de commercialisation à travers l’apposition du label « Eco-Jem » aux emballages du produit en tant qu’empreinte verte permettant d’informer le consommateur que le producteur de ce produit est adhéré aux système public de récupération et de valorisation des déchets et qu’il a contribué financièrement à l’opération de gestion des produits qu’il propose.

Cette opération se solde par la conclusion de conventions entre l’AND et le producteur ou le détenteur de déchets, a fait observer le communiqué. Le taux de déchets d’emballage s’élève à 30% du total des déchets ménagers et assimilés (DMA), produits annuellement en Algérie, soit au moins 3,3 millions de tonnes d’une valeur économique de 122 milliards DA, selon les données du système national informatique des déchets.

Leave a Reply