Les perspectives du développement durable en Tunisie

Les perspectives du développement durable en Tunisie

 

La question du développement durable occupe une place toute particulière en Tunisie : elle mobilise presque tous les acteurs du pays, qu’ils appartiennent à l’administration, au monde de l’entreprise, de la recherche ou encore à la société civile.développement-durable

Le développement durable consiste à trouver un juste équilibre entre les besoins de l’humanité et les ressources de la planète et donc à arbitrer entre les coûts et les bénéfices à court terme et à long terme. Dans l’entreprise, il implique un mode de gestion plus global, plus transversal, qui répond à ce que l’on attend aujourd’hui des entreprises de plus en plus multinationales: intégrer visiblement et durablement des engagements économiques, environnementaux et sociétaux dans sa stratégie et ses opérations, quel que soit le lieu de ses activités.

L’entreprise peut contribuer au développement durable à travers ses activités, ses métiers et ses compétences et cela doit être conjugué par son degré de responsabilité sociale dans son environnement. Cette responsabilité sociale manque énormément à nos entreprises en Tunisie notamment les PME qui ignorent l’intérêt direct de ce concept.

Les experts en développement durable estiment que l’engagement  doit s’articuler autour de quatre domaines d’action :

1.         Valoriser les ressources naturelles

Les ressources naturelles sont une composante essentielle de l’approvisionnement énergétique des générations actuelles et futures. Leur récupération optimale nécessite la mise en œuvre de technologies toujours plus performantes qui permettent une économie de consommation de ces ressources. Un développement durable qui permettrait simultanément une croissance économique et une justice sociale ne sera possible que s’il s’accompagne d’un grand développement des technologies que seule une vision orientée vers le futur pourra garantir.

2.         Développer les énergies renouvelables

Les énergies renouvelables pourront progressivement compléter les ressources en hydrocarbures si leur coût peut être réduit grâce à des progrès et à des percées technologiques. Lorsque ses compétences techniques ou marketing s’y prêtent, l’entreprise peut jouer un rôle actif dans le développement de ces nouvelles sources d’énergie.

3.         Limité l’impact négatif sur l’environnement

Contribuer au développement durable, c’est aussi s’engager à maîtriser les émissions de gaz à effet de serre, à réduire les rejets et les émissions polluantes, à gérer attentivement le cycle de l’eau, à réhabiliter les sites industriels tout en préservant la biodiversité.

4.         Intégrer nos activités dans la vie locale

En privilégiant le dialogue et la concertation, l’entreprise doit s’attacher à forger des relations harmonieuses et pérennes avec l’ensemble des communautés qui accueillent ses activités.

A travers des partenariats, elle doit chercher à s’impliquer dans le développement des communautés locales, notamment en ce qui concerne l’économie locale, la formation et la santé.

Leave a Reply