Les entreprises tunisiennes face au problème de liquidité ! Quelles recommandations…

Les entreprises tunisiennes face au problème de liquidité ! Quelles recommandations…

flousLe contexte économique en Tunisie s’est fortement marqué par la contraction de la liquidité bancaire, ceci a eu un effet direct sur le financement des entreprises tunisiennes après la révolution. Il s’agit d’une difficulté qui s’ajoute aux problèmes économiques de perte des marchés étrangers et locaux ainsi que la déstabilisation des commandes. Se problème a pris l’image d’un risque systémique qui a touché tous les secteurs sans exception.

Toutefois, le resserrement du crédit par les banques n’est pas lié uniquement au manque de liquidité, mais fondamentalement à la frilosité des banques qui ne veulent pas prendre de risques face à la fragilité des entreprises et à la morosité de la conjoncture. En principe, la baisse déjà du taux directeur de la banque centrale devait réduire le coût de refinancement des banques et inciter celles-ci à en faire profiter leur clientèle, créant un cercle vertueux.
Le problème de financement des entreprises porte sur deux volets. Le premier est relatif au financement des investissements qui se trouve affecté d’une part par les régressions des ressources d’autofinancement dégagées par les entreprises  et d’autre part par la réduction des crédits accordés par les banques. Tout cela vient pour expliquer la régression  de 5,8% (10 mois 2013) des investissements déclarés dans l’industrie.
Le deuxième volet  est relatif au financement du cycle d’exploitation qui n’est pas à l’abri de la détérioration des conditions sécuritaires et économiques du pays. L’aspect systémique du risque de liquidité a eu un impact direct sur les encaissements réalisé dans tous les secteurs.  Ce manque de ressources vient s’ajouter au problème de réduction des crédits de gestion accordés aux entreprises. Pour certains, il semble que ce problème est désastreux pour les entreprises. Mais, objectivement chaque entreprise doit chercher des solutions à ce problème.
Nous recommandons aux PME de bien restructurer leurs portefeuilles clients en tenant visant plus les clients solvables. L’utilisation des moyens de paiements les plus sûr qui garantissent l’encaissement du chiffre d’affaire. Aussi, la révision des délais remboursement clients et paiement fournisseurs de manière à réduire le besoin du chiffre d’affaire en nombre de jours. En outre, l’augmentation de la capacité des crédits de gestion (escompte, facilité de caisse,..) nécessite aussi l’amélioration d’un certain nombre de ratios financiers. Plusieurs entreprises ont trouvé la solution aux problèmes financiers dans le renforcement de leurs capitaux propres.
La planification des liquidités est un instrument essentiel qui permet à toute entreprise de rester à tout moment solvable dans le futur proche. Elle permet par ailleurs d’avoir un aperçu du montant des liquidités disponibles pouvant être exploité à court, moyen et long terme.

Leave a Reply