Le secteur des Industries des Matériaux de Construction, de la Céramique et du Verre (IMCCV) : Quelles perspectives de détachement du marché local ?

Le secteur des Industries des Matériaux de Construction, de la Céramique et du Verre (IMCCV) occupe une place de choix dans l’industrie tunisienne vu son interdépendance avec plusieurs activités économiques et plus particulièrement celles du bâtiment, du tourisme et des travaux d’infrastructure. Ce secteur a connue en 2013 une progression en termes d’investissement, pour atteindre 639 MDT contre 238 MDT en 2010. Cependant sa contribution au PIB reste limitée à 1,4% avec  95% des entreprises du secteur travaillent pour le marché local.

Ceci montre certainement, que ce secteur manque de stratégie de développement claire et rigoureuse qui assure son intégration sur les marchés internationaux. Le secteur a connu aussi un taux de croissance annuel moyen de 8% sur les quatre dernières années. Cet accroissement est attribuable essentiellement à l’évolution de la production de la branche « céramique » dont la production a passé de 261 MDT en 2008 à 380 MDT en 2013. Soit le taux le plus élevé par rapport aux autres branches.

La conjoncture internationale a affecté les exportations du secteur des Industries des Matériaux de Construction, de la Céramique et du Verre qui ont régressé de 5% entre 2008 et 2012. Cette régression est due aux perturbations circonstancielles vécues durant les dernières années. Les ciments sont les principaux produits exportés, avec une part de 28% en 2012. Suivis des «Carreaux en céramique» et des «plâtres et dérivés» avec respectivement 13 et 12%. Quant aux articles ménagers et aux articles sanitaires en céramiques, ils participent ensemble à hauteur de 16% dans les exportations des IMCCV. La qualité de ces produits locaux justifie leur bonne pénétration sur les marchés internationaux.

L’emplacement géographique de la Tunisie offre au secteur des marchés diversifiés à structures de demande différentes. Les statistiques de l’API montrent que 55% des exportations des IMCCV sont destinés vers les pays limitrophes, soit la Libye et l’Algérie avec respectivement 32 et 23%. L’Italie et la France absorbent ensemble 23% des exportations du secteur. Un effort supplémentaire doit être déployé pour l’exploration de nouveaux marchés en Afrique ou dans d’autres continents.

Le graphique ci-dessous représente la répartition des exportations du secteur par produit :

bâtiment

La performance des différentes branches des IMCCV, est en relation directe avec le comportement du secteur BTP à l’échelle nationale et du volume des exportations réalisés. La compétitivité des entreprises du secteur dépendent des branches d’activité et de la maîtrise des technologies adoptées par ces entreprises.

Leave a Reply