La Fédération nationale du transport observera un sit -in ouvert le 4 avril 2018

Le président de la chambre syndicale des taxis individuels, Moez Sellami a indiqué que les membres de la Fédération nationale du transport (FNT) relevant de l’UTICA et ses adhérents ont décidé d’observer un mouvement de protestation, le 4 avril 2018, devant le siège de l’UTICA, à Tunis. Ce mouvement de protestation sera accompagné d’un sit-in ouvert et d’une marche vers le palais de la présidence de Carthage pour demander  » leurs droits légitimes « , selon ses dires.
Il a précisé, lors d’une rencontre d’information, tenue, jeudi, au siège de l’UTICA, que cette décision a été prise suite à la procrastination des autorités concernées dans la mise en œuvre des accords conclus, notamment avec le blocage des négociations pour concrétiser les demandes de la profession.
Sellami a précisé que la FNT regroupe les chambres des taxis individuels, du transport rural, des taxis touristiques, des louages, des taxis collectifs, des auto-écoles et de la location des voitures ainsi que d’un nombre de professionnels opérant dans le secteur.
Et d’ajouter que les autorités concernées (les ministères de l’Intérieur, de l’Industrie, du Commerce, de l’Equipement et de l’Aménagement du territoire) ont obligé les opérants dans le secteur à lever le ton, pour demander la concrétisation de leurs droits, déclarant « après la mise à l’épreuve de notre patience, nous sommes appelés à protéger nos secteurs des faux responsables, utilisateurs de la langue de bois ».
Le vice-président de la chambre syndicale des taxis individuels, Adel Arfa a passé en revue les principales demandes de la profession, dont l’augmentation des tarifs des taxis et louages ainsi que du transport rural, outre la modification du système des autorisations du transport public non réguliers, afin de permettre aux professionnels dans ce secteur de bénéficier de leur droit commercial.
Les demandes concernent la prolongation de la périodicité de la visite technique des taxis et louages, à l’instar des mesures prises pour les voitures du tourisme, la résolution du problème du gaz de pétrole liquéfié (GPL) pour les taxis individuels et les auto-écoles, la révision des tarifs d’assurance. En outre, il est réclamé que l’amende ne doit être supportée que par le contrevenant.
Arfa a également appelé les professionnels à appliquer les avantages fiscaux aux voitures utilitaires pour qu’elles soient utilisées par les louages, le transport rural, le taxi collectif et le taxi touristique. Il s’agit, aussi, de faire bénéficier le secteur de la location des voitures d’un régime fiscal avantageux, de résoudre le problème du radar automatique pour tous les secteurs et de mettre en place une cellule de communication avec le ministère de l’Intérieur pour résoudre les problématiques urgentes. En outre, une stratégie nationale de lutte contre les intrus dans tous les secteurs afférents devrait être élaborée, a-t-il encore ajouté.

Leave a Reply