L’Agence Internationale de l’énergie renouvelable présente à Berlin sa feuille de route à l’horizon 2050

 » Rethinking Energy  » ou Repenser l’énergie, la feuille de route à l’horizon 2050 de l’IRENA (Agence internationale de l’énergie renouvelable), lancée à l’occasion du 4ème dialogue sur la transition énergétique (BETD 2018) qui se tient les 17 et 18 avril courant à Berlin, a examiné les changements profonds en cours dans le secteur de l’énergie dans plusieurs pays.
Parmi ces changements la forte croissance du marché des énergies renouvelables, les progrès technologiques et l’amélioration des politiques y afférentes. . Ensemble, ces développements constituent une opportunité pour développer un système d’énergie en parfaite adéquation avec les objectifs du développement durable.
Plus de 170 pays ont établi des objectifs en matière d’énergie renouvelable et près de 150 ont adopté des politiques pour catalyser les investissements dans les technologies des énergies renouvelables.
L’lIRENA envisage de s’orienter vers toutes les options énergétiques disponibles et l’efficacité énergétique, ce qui permettra de porter à 36% la part des énergies renouvelables d’ici 2030. Cette proportion peut être atteinte à la faveur de la mise en place des politiques nécessaires, l’intendification de l’investissement et de l’innovation disponibles.
Accélérer la transition énergétique à travers la politique
L’adoption de politiques et de règlements adaptés est cruciale pour le développement du marché des énergies renouvelables. En effet, en raison de l’évolution continue du secteur des énergies renouvelables, des politiques sont régulièrement élaborées afin de s’adapter aux conditions et au mouvement accéléré du marché. Des politiques significatives récentes ont suivi ce changement rapide dans le secteur de l’énergie, telles que celles relatives aux mécanismes tarifaires, précise la feuille de route.
Intensifier l’investissement pour un avenir renouvelable
Les niveaux d’investissement actuels demeurent, cependant, insuffisants et ne répondent pas aux objectifs en matière de climat. L’investissement total dans l’énergie renouvelable est en deça de l’investissement annuel moyen estimé à au moins 770 milliards de dollars, qui s’avèrent nécessaires sur la période 2016-2030 pour doubler la part de l’énergie renouvelable dans le mix énergétique mondial.
Le déploiement de l’énergie durable renforce des objectifs clés
Les énergies renouvelables contribuent à la durabilité environnementale en atténuant les impacts environnementaux locaux et globaux associés à la consommation d’énergie.
EllS favorisent le développement humain en facilitant l’accès aux services de base, en améliorant la santé humaine, les revenus et la productivité. Les énergies renouvelables créent aussi de nouveaux emplois et de nouvelles industries locales.
L’énergie renouvelable combinée avec l’efficacité énergétique, permettraient de maintenir la hausse de la température mondiale en dessous de 2°C, tout en réduisant la pollution de l’air.

Leave a Reply