Le service de l’extrait de naissance électronique sera assuré cette année (Anouar Maarouf)

Le ministre des technologies de la communication et de l’économie numérique, Anouar Maarouf a indiqué mercredi, à l’Assemblée des représentants du peuple (ARP), que son département œuvre à assurer l’entrée en vigueur du service de l’extrait de naissance électronique dans les plus brefs délais, en 2018.
Répondant aux interrogations des députés au cours d’une séance plénière à l’ARP, consacrée à l’adoption d’un projet de loi relatif à l’octroi par la BAD d’un crédit près de 71 millions d’euros, destiné à la réalisation du programme de la « Tunisie numérique 2020″, le ministre a précisé que l’ »entreprise tunisienne de développement économique », n’est pas une institution parallèle au centre national de l’informatique (CNI) mais vient renforcer le système numérique en Tunisie.
 » Nous œuvrons à développer au CNI eu égard à son rôle technique alors que l’entreprise tunisienne de développement numérique est appelée à jouer un rôle plus grand, à travers l’organisation des marchés publics, le renforcement des autres centres informatiques relevant du ministère et la réalisation des projets numériques en Tunisie ».
Selon Maarouf, « les experts ont insisté sur la nécessité de créer une entreprise qui joue un rôle horizontal dans le domaine de l’économie numérique ». Il a toutefois, souligné l’importance du rôle de CNI au développement duquel ont été alloués 30 MD.
Interrogé sur le projet d’identifiant national unique, le ministre a affirmé que le processus a beaucoup progressé et que le CNI dispose actuellement, d’un identifiant national pour 14 millions de personnes.
Il a expliqué que le centre sauvegarde les données relatives à un citoyen, 30 ans après sa mort, ce qui explique que ce nombre soit supérieur au nombre d’habitants.

Leave a Reply