Le projet de réaménagment du barrage d’El Aroussia et d’élévation des bords de « Bouherthma » est encore en phase d’évaluation des appels d’offres

Le projet de réaménagement du barrage d’El Aroussia et d’élévation des bords du barrage  » Bouherthma  » est encore dans la phase d’évaluation des offres techniques et financières et aucune entreprise n’a jusqu’ici été sélectionnée alors qu’il est dit que c’est une entreprise chinoise qui a remporté le marché.
Le ministère de l’Agriculture, des Ressources hydrauliques et de la Pêche a indiqué, mercredi, dans un communiqué,  » qu’il est impossible juridiquement de priver des entreprises chinoises ou de n’importe qu’elle nationalité de participer à la phase de présentation des appels d’offres ainsi qu’à la compétition dans ce domaine, conformément au principe de l’égalité des chances qui est un fondement essentiel du décret organisant les marchés publics « .
Ledit département a précisé que l’interaction de la direction générale des Barrages et des grands travaux hydrauliques (ministère de l’agriculture) avec certaines entreprises chinoises a prouvé son efficacité depuis les années 80 du siècle précédent, lors du projet du canal Medjerda Cap Bon, passant par les barrages de Zayatine, El Maleh, El Kebir Tabarka et El Kebir Gafsa ainsi que le projet du triplement du canal du transfert des eaux de Sejnène, Joumine et Medjerda pour finir avec le projet du barrrage Mellegue superieur.
Un appel d’offres  » de réaménagement du barrage d’El Aroussia a été publié le 21 mars 2018, a rappelé le département, parallèlement à l’ouverture des offres lors d’une réunion datant du 19 juillet 2018, sachant que les appels d’offres ont été transférés après le remplissage de tous les documents administratifs par la commission permanente pour l’ouverture des appels d’offres et leur transfert pour une évaluation à la direction générale des barrages le 7 août 2018.
La même source a ajouté que les appels d’offres relatifs au projet d’élévation des bords du barrage Bouhertma ont été présentés à la commission d’évaluation des appels d’offres relevant de la direction générale des barrages le 05 septembre courant afin de parachever le dossier relatif à l’appel d’offres international lancé le 02 aout 2018 et l’ouverture des plis s’est effectuée le 24 août 2018.
Et de préciser que ces projets s’inscrivent dans le cadre de l’accord de prêt conclu avec la Banque Allemande pour le développement et la reconstruction (KFW) qui a mis une condition stipulant l’élimination de toutes les entreprises, les fournisseurs et les bureaux d’études sanctionnés par l’ONU, l’Union Européenne ou le gouvernement allemand.

Leave a Reply