Les quantités de lait importées ne dépassent pas 1 à 2% de la consommation nationale (Ministre du commerce)

Les quantités de lait importées ne dépassent pas 5 à 6 millions de litres, soit 1 à 2% de la consommation nationale estimée à 600 millions de litres, alors que les quantités exportées sont estimées à plus de 11 millions de litres, a indiqué, mercredi, le ministre du Commerce, Omar El Behi.
Et d’expliquer, en marge du Forum international des dattes et palmiers organisé par la CONECT, du 12 au 14 septembre 2018 à Tozeur, que l’importation du lait vise essentiellement, à réguler le marché et à faire face à la pénurie de lait, résultant de la sécheresse et de la hausse du niveau de la consommation annuelle.
Il a, en outre précisé, que le stock actuel de cette matière est de l’ordre de 20 millions de litres contre 40 millions de litres l’année dernière, soit une baisse de 50%.
Le ministre a indiqué que la Tunisie a recours à l’exportation d’une certaine quantité de lait (15 millions de litres en 2018), à l’instar de plusieurs pays producteurs, pour gérer l’excédent de la production et pour éviter que le surplus ne soit gaspillé, faisant savoir qu’aucun gaspillage n’a eu lieu durant les années 2017 et 2018.
El Behi a également, souligné que le gouvernement a mis en place trois mécanismes pour gérer l’excédent de la production, à savoir l’exportation, le stockage et le séchage. Il fait, toutefois, face aux périodes de pénurie à travers l’augmentation des prix et l’instauration d’incitations en faveur des éleveurs, outre les allocations destinées aux agriculteurs.

Leave a Reply