Trois associations de la micro-finance primées

Trois prix ont été décernés à trois associations de la micro-finance, à savoir l’association de Medjarda pour le développement à Medjez El Beb, l’association de Kairouan pour l’Autonomie et l’Association Bizerte Sud qui ont réalisé des taux importants de remboursement respectifs de 98%, 96% et 95% à la Banque Tunisienne de Solidarité (BTS).
Ces associations ont fait preuve d’une bonne gestion des ressources financières accordées par la BTS et enregistré de bons résultats financiers, a déclaré le Directeur général adjoint de la BTS, Khlifa Sboui, en marge de l’inauguration du salon des promoteurs financés par les associations de la micro-finance.
Il a ajouté que la banque envisage de développer les montants accordés aux associations qui ont démontré la durabilité du remboursement des crédits et financé des projets à valeur ajoutée.
L’objectif de ce salon est de favoriser la commercialisation des produits (produits de l’artisanat, produits agroalimentaires et agricoles, distillation…) de 160 promoteurs de différentes régions financés par les associations de la micro-finance.
Il a fait savoir que le nombre d’associations de la micro-finance a atteint 191 associations (232,7 mille clients) qui ont accordé 60 mille crédits d’une valeur de 107,3 Millions de dinars dont 42% accordés au secteur agricole.
Les crédits sont répartis sur les gouvernorats du Nord Est (22,7%), le Nord Ouest (18,7%), centre Est (19,6), Centre Ouest (18,7%), Sud Est (7,6%) et le Sud Ouest (12,7%).
Le ministre des Finances Ridha Chalghoum a souligné que plusieurs microprojets ont été développés grâce aux associations opérant dans les régions et financées par la BTS.
Ces microprojets ont permis la mise en place de systèmes économiques qui comprennent l’agriculture, la transformation et la commercialisation …
Chalghoum a fait savoir que des sessions de formations seront organisées au profit des agents des associations et que des associations régionales seront créées afin de répondre davantage à la demande des citoyens, et ce, suite à la décision d’un conseil ministériel restreint, tenu le 25 juin et consacré au système national de la micro-finance.
L’objectif est de développer l’inclusion financière et l’économie sociale et solidaire, en plus de permettre à toute catégorie de bénéficier des services financiers à même de favoriser le développement de la croissance.

Leave a Reply