« Il faut croire en nos jeunes et en nos compétences » (Directeur général de l’entreprise SPX)

« Il faut croire en nos jeunes et en nos compétences », a affirmé, vendredi Rabii Jhinaoui, fondateur et directeur général de SPX, entreprise spécialisée dans les services de numérique et première filiale du groupe français Silverprod dans le monde arabe et en Afrique.
« Inaugurée, jeudi, à Tunis et fruit d’une association avec le groupe français Silverprod, éditeur et intégrateur de solutions de gestion globale, créé en 1967, SPX a pour objectif de faire face au tournant technologique auquel sont confrontés certains domaines, tels que l’industrie automobile et la grande distribution, appelés à numériser leurs processus de production afin d’être plus réactifs et plus flexibles, de manière à répondre au mieux aux besoins de leurs clients, tant sur le marché tunisien qu’africain », a-t-il expliqué.
Il est ainsi devenu nécessaire de disposer d’experts en technologies à même d’accompagner les entreprises en matière de numérisation. Partenaire de Microsoft, SPX a recruté depuis sa création, en mai 2018, dix ingénieurs tunisiens dont le nombre sera porté à 50 en 2019 pour atteindre 200 dans les cinq années à venir. Cette expertise tunisienne devrait devenir, a ajouté, Jhinaoui un hub pour toute l’Afrique.
Pour ce faire, SPX ambitionne de développer les activités du groupe français sur le territoire tunisien, ainsi que sur le continent africain mais aussi de développer l’économie numérique tunisienne, en participant à la formation de jeunes diplômés et au développement de talents en Afrique par la création d’une académie à Tunis.
Le but est non seulement d’assurer une qualité de services aux clients mais aussi de rapprocher la formation académique de la réalité de l’entreprise. « Nous oeuvrons, également, à rapprocher le niveau de rémunération de nos ingénieurs de celui européen afin de limiter la fuite des compétences tunisiennes dont la haute valeur ajoutée est bien reconnue », a-t-il conclu.

Leave a Reply