L’UTICA prend part à la conférence de Marrakech sur le dialogue social

Une délégation de l’Union tunisienne de l’industrie, du commerce et de l’artisanat, conduite par son président Samir Majoul, prend part mardi aux travaux de la conférence de clôture du projet « pour la promotion du dialogue social dans le sud de la Méditerranée « (SOLID), tenue le 2 octobre 2018 à Marrakech, a rapporté l’organisation patronale.
Dans son allocution, le président de l’UTICA a affirmé que la conférence de Marrakech constitue l’aboutissement d’un processus participatif et le lancement d’un nouveau type de dialogue social différent de sa forme classique, qui se limitait aux conditions de travail et à la résolution des conflits entre employeurs et employés.
il s’agit d’un dialogue fondé sur l’approche participative dans la gestion des questions de développement et qui fait de la concertation et la réflexion collective un point de départ pour la prise des bonnes décisions soulignant que ceci n’est contridictoire avec le rôle des organes constitutionnels et politiques, mais vise à soutenir les mécanismes de concertation, de consultation et de débat, a-t-il dit .
Ce dialogue, fait des responsables politiques, des organisations syndicales et de la société civile, des partenaires dans la planification, la vision et la réalisation de la croissance économique, le développement social, la durabilité environnementale, la protection des jeunes et des femmes, les droits et libertés, l’emploi et la migration, l’investissement et la création d’entreprises, selon ses propos.
A cet égard, l’avenir des générations futures, est lié à la mise en place d’un système économique, social et environnemental fondé sur les objectifs du développement durable et sur l’intégration dans l’espace euro-méditerranéen, lequel est confronté à plusieurs obstacles, vingt ans après le lancement du processus de Barcelone, a-t-il dit.
La conférence est organisée par la Fédération internationale des syndicats (CSI), l’Union arabe (ATUC) et BUSINESSMED, avec le soutien de l’Union européenne.

Leave a Reply