L’accord d’association avec l’UE est à l’origine de « la désertification industrielle » en Tunisie, selon Samia Abbou

La députée du parti le Courant Démocrate, Samia Abbou, a critiqué, vendredi, l’accord d’association avec l’Union européenne (UE) de 1995, appelant à sa révision et à l’arrêt de sa mise en oeuvre, « au moins pour 5 à 10 ans, le temps d’une relance des entreprises tunisiennes ».
Abbou, qui intervenait à une plénière à l’Assemblée des Représentants du Peuple, en présence du ministre du Commerce Omar El Behi, estime que l’accord d’association avec l’UE est à l’origine d’une « désertification industrielle » en Tunisie.
« Cet accord a eu des répercussions négatives sur l’économie nationale et a contribué à la disparition d’un nombre d’entreprises » a souligné la députée, appelant l’Etat à lancer les réformes structurelles nécessaires pour relancer l’activité industrielle en Tunisie.

Leave a Reply