Le Textile tunisien part à la rencontre des acheteurs britanniques à Londres

Des journées du textile Tunisien « Tunisia textile days in London », ont été organisées, du 5 au 9 novembre 2018, à Londres, par le Centre de promotion des exportations (CEPEX) en collaboration avec l’Ambassade de Tunisie à Londres. Il s’agit d’une initiative qui vise à établir un partenariat bilatéral entre des producteurs de textile tunisiens et des importateurs/donneurs d’ordre britanniques.
Onze (11) entreprises œuvrant dans trois filières principales ont été identifiées au préalable, en l’occurrence le Jean/sportswear, la lingerie/balnéaire et le Prêt-à-porter. Il s’agit d’adapter leur offre à la demande et la nature du business en Grande Bretagne et de faire valoir à ces derniers les atouts et points forts de l’offre tunisienne en matière d’industrie textile.
L’action qui s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du plan triennal 2017/2019, décrété par le gouvernement au profit de la relance du secteur textile et habillement, a été organisée « en concertation avec la FTTH (Fédération tunisienne du textile et de l’habillement) en prenant en considération les chances des PME, selon leurs filières d’activité et leur niveau d’intégration, à accrocher l’intérêt des opérateurs britanniques et à répondre au mieux à leurs prétentions », a indiqué le CEPEX, dans un communiqué.
37 acheteurs britanniques pour pas moins de 140 rendez-vous d’affaires
Les entreprises tunisiennes participantes à cette mission ont rencontré 37 acheteurs britanniques dont de célèbres enseignes telles que Marks and Spencer, Paul Smith, Ted Baker, River Island, Austin Reed, Jaeger, Laura Ashley…etc.
Au total, pas moins de 140 rendez-vous ont été établis, « promettant de grandes perspectives de concrétisation au regard, non seulement de la qualité et de la diversité des produits exposés, mais aussi de la capacité des entreprises tunisiennes à s’adapter aux exigences de commandes en termes de réactivité, et de livraison », selon le CEPEX.
D’après les derniers chiffres, les exportations du secteur textile se sont appréciées de 20% au cours des 7 premiers mois de 2018. Les signes d’une reprise qui pourrait s’inscrire dans la durée au regard des programmes de soutien et de financement et de l’assistance technique prévue. Le CEPEX estime que ce sont « de bons augures pour convertir le potentiel du marché britannique en business effectif ».
Un slogan a été développé pour la circonstance, en l’occurrence  » made in Tunisia, made for fashion » et une campagne de communication sur l’événement a été menée en Grande Bretagne, particulièrement dans le premier magazine spécialisé dans la mode en Angleterre, en l’occurrence Drapers dans ses deux versions électronique et écrite (print).
Le Royaume-Uni est le 9ème client de la Tunisie avec un taux de 1.7% du total des échanges (509 MD en 2016).
Le marché britannique en termes de consommation d’articles d’habillement (1er importateur de l’Union européenne). En 2017, il a atteint une taille conséquente où la consommation a culminé à environ 40 milliards de livres, l’équivalent de 145 milliards de dinars !
Le marché prévoit une croissance de 24% (+3,28 Mds de GBP) à l’horizon de 2021. Cette progression sera principalement tirée par la mode masculine qui devrait progresser de 6,5 % dans les cinq prochaines années, ainsi que par les ventes en ligne.
Le marché du prêt à porter féminin, secteur le plus dynamique de l’habillement avec une part de marché de 51,5 %, devrait afficher une croissance de 5 % sur la même période. « Autant d’arguments suffisants pour éveiller les consciences des professionnels sur l’impératif de cocher ce marché parmi les priorités en termes d’effort promotionnel et d’inciter les institutions mandatées pour accompagner les PME exportatrices à aiguiller davantage leurs actions sur ce marché », selon le Centre de Promotion des Exportations.

Leave a Reply