Indice du commerce électronique : La Tunisie occupe la 1ère place au plan maghrébin

    La Tunisie occupe la première place sur le plan maghrébin dans l’indice du commerce électronique entre l’entreprise et le consommateur, selon la conférence des Nations Unies sur le commerce et le développement de l’année 2018 (CNUCED).

    La Tunisie se classe 79ème au plan mondial (parmi 151 Etats), 4ème au plan africain et 10ème au plan arabe, a indiqué le ministère du Commerce sur sa page Facebook.

    Ce classement concerne l’évaluation de la disposition des pays pour adopter le commerce électronique, selon des critères relatifs au degré d’utilisation des cartes bancaires et de confiance des services postaux, a relevé le secrétaire d’Etat chargé du commerce Samir Bechouel, lors d’un atelier de travail international sur  » les méthodes de développement des mécanismes de paiement électronique, organisé conjointement entre le ministère du Commerce et la société internationale VISA opérant dans les domaines des techniques de paiement électronique.

    Au cours de son intervention, Bechouel a rappelé que le nombre des sites web spécialisés dans les services et le commerce électronique, a atteint en 2018 près de 1657 sites adhérant aux systèmes de paiement électronique de la Société Monétique Tunisie (SMT) et au système de la poste tunisienne  » dinar électronique « .

    Plus de 4 millions de transactions ont été enregistrées moyennant un chiffre d‘affaires de près de 224 MD, a-t-il encore fait savoir.

    Il a, également, mis l’accent sur l’abondance des compétences dans les domaines des nouvelles technologies à haute valeur ajoutée, outre le rythme de développement soutenu du secteur bancaire et des paiements électroniques, qui constituent un facteur de développement du pays.

    La Tunisie a, déjà, entamé la mise en place des attributs de la transformation numérique en vue de créer un environnement favorable, permettant l’adhésion dans l’économie numérique ainsi que le développement de l’infrastructure, de l’investissement et de l’emploi en vue de développer l’administration.

      Leave a Reply