Le nombre de postes décisionnels accordés aux femmes en Tunisie, reste timide

« Le nombre de postes décisionnels accordés aux femmes, en Tunisie, reste toujours timide, alors que les femmes de la communauté scientifique jouent un rôle essentiel dans le développement et l’innovation de divers domaines scientifiques et techniques » a déclaré dimanche, à l’Agence TAP, la sous-directrice des pavillons scientifiques à la Cité des Sciences, Najoua Bey.

A l’occasion de la célébration de « la journée internationale des femmes et des filles de science », organisée, pour la première fois à la Cité des sciences, à Tunis, elle a affirmé que « même si la science et l’égalité des sexes sont des composantes essentielles du développement durable, les femmes et les filles continuent d’être exclues d’une pleine participation à la science. Leur présence demeure rare au niveau de la recherche, de la prise de décision et de l’élaboration des programmes universitaires « .

Cette journée internationale a été proclamée par les Nations Unies, en 2015 dans le but d’améliorer l’accès et la participation des femmes et des filles aux disciplines STEM (sciences, technologie, ingénierie et mathématiques). Elle fait directement écho à plusieurs Objectifs de développement durable liés à l’éducation, l’égalité des sexes, l’emploi et aux inégalités.

La sous-directrice des pavillons scientifiques à la Cité des Sciences a encore, avancé que cette journée vise à mettre en lumière la place qu’occupent les femmes et les filles tunisiennes dans la communauté scientifique et technologique, pour montrer la nécessité d’apporter des changements à tous les niveaux, afin de remédier au déséquilibre entre les sexes, d’augmenter le nombre des femmes actives dans les domaines scientifiques et de donner de la visibilité aux réussites des femmes chercheuses.

Il s’agit, également, d’encourager les jeunes filles à aller au-delà des stéréotypes du genre et à embrasser les carrières scientifiques et technologiques innovantes.

Cette manifestation se distingue par la participation d’une mosaïque de femmes de génération différentes et de plusieurs domaines (physique, génétique, journalisme, économie de l’eau, multimédia…) venant pour partager avec le public leurs domaines de réussite et les défis et débats d’une carrière scientifique.

Plusieurs présentations scientifiques ont été présentées, à cette occasion, telles que la lumière photonique, le monde merveilleux des matériaux supra conducteurs, la botanique et les femmes, l’internet des objets, l’engagement citoyen pour le patrimoine national de l’eau…

Leave a Reply