Plus de 18 kilomètres du littoral de Djerba ont été érodés

Plus de 18 kilomètres du littoral de Djerba ont été érodés et 45% des plages ont également été touchées par l’érosion, au cours des 30 dernières années, selon une étude préliminaire réalisée par Agence de Protection et d’Aménagement du Littoral (APAL), a fait savoir la secrétaire d’Etat auprès du ministre des Affaires locales et de l’Environnement, Besma Jebali.

Elle a ajouté que le travail est axé sur l’identification des financements nécessaires pour programmer l’entretien des plages érodées dans les projets futurs, soulignant qu’un accord de principe pour le financement des travaux d’intervention sur 7 km et demi d’ un total de 18 km, a été établi et les travaux devront démarrer, au début de 2020.
Visitant Ras Rmel, la plage de Sidi Hachani…à Djerba, Jebali a annoncé la création d’une commission technique composée de spécialistes et d’experts de l’APAL, des acteurs de la société civile et des autorités locales et régionales pour assurer le suivi de la situation de l’île Ras Rmel classée site Ramsar.

Il s’agit, par ailleurs, d’étudier le programme d’exploitation de l’île, conformément à un cahier des charges, d’actualiser des permis accordés depuis 10 ans et de sensibiliser les exploitants au danger de l’exploitation anarchique ainsi qu’à l’importance d’une exploitation durable conformément aux législations.

Le cahier des charges, a t-elle préisé, devra être élaboré dans 10 jours afin d’identifier le plan d’exploitation et d’occupation temporaires de l’île, soulignant que l’APAL est penchée sur l’élaboration du programme d’occupation temporaire des plages qui regroupe 20 plages au Sud dont les plages de Médenine.

Ce programme devra être lancé, au cours du deuxième semestre de 2019, a-t-elle encore dit.

Leave a Reply