Signature d’un mémorandum pour l’activation du mécanisme de la dotation « Intilak 1 de l’année 2019 »

    Le ministère du Développement, de l’investissement et de la coopération internationale et la Banque tunisienne de solidarité (BTS), ont signé, mardi, un accord visant l’activation du mécanisme de la dotation  » Intilak 1 au titre de l’année 2019″. Ce mémorandum concerne l’autofinancement pour les titulaires d’accord de financement de la part de la BTS via la dotation Intilak.

    Ce mécanisme, doté d’une enveloppe de 29 millions de dinars (MD), contre 6 MD auparavant, vise à promouvoir le rythme de création des petites entreprises et de mettre à la disposition des jeunes promoteurs ayant obtenu l’accord préliminaire de la Banque centrale de Tunisie (BCT), une partie de l’autofinancement.

    Le DG de la BTS, Mohamed Kaâniche a indiqué que la banque compte financer 13 mille projets, au cours de l’année 2019, d’une valeur de 240 MD, soulignant que ce programme ciblera tous les secteurs, tels que l’industrie, l’agriculture et l’artisanat.

    Le ministre du Développement, de l’investissement et de la coopération internationale Zied Laadhari a, pour sa part, appelé toutes les commissions régionales à reprendre l’examen des demandes d’autofinancement et à accorder la priorité aux dossiers pouvant bénéficier des interventions du fonds  » FONAPRAM  » avant de les présenter à la  » dotation Intilak « .

    Ces commissions sont appelées à examiner les dossiers au cas par cas, selon la spécificité et les besoins de chaque projet, a-t-il encore fait savoir, souligant l’importance du mécanisme  » dotation Intilak « , en tant que moyen visant à encourager les jeunes souffrant de manque d’autofinancement.

    L’objectif recherché, précise encore le ministre, est ’offrir des opportunités d’emplois et d’ouvrir les perspectives de création de projets, notamment pour les diplômés, d’autant plus que l’autofinancement est accordé sans intérêt et la période de remboursement s’étale sur 5 ans.

    Le mécanisme  » dotation intilak  » a été créé en 2011 en vertu d’une circulaire commune entre les ministères de Finances, des affaires sociales, de la formation professionnelle et de l’emploi et celui du développement pour financer la partie autofinancement des projets qui seront réalisés par les jeunes promoteurs.

    Depuis son lancement, ce mécanisme a permis de financer près de 18 mille projets et de créer 27 mille emplois.
    En 2018, la BTS a accordé 11 mille crédits d’une valeur de près de 200 mille millions de dinars.

      Leave a Reply