Une délégation ministérielle donne le coup d’envoi au projet de zone franche à Ben Guerdane

    Les deux ministres de l’Equipement et de Commerce ont donné, jeudi, le coup d’envoi au projet de zone franche pour les activités commerciales et logistiques, à Ben Guerdane, et ce, à l’occasion de la commémoration de 3ème anniversaire de l’épopée de Ben Guerdane.

    Ce projet, qui mobilisera une enveloppe de 32,7 millions de dinars (MD) et dont les travaux s’étaleront sur une période de 2 ans, débutera par l’aménagement d’une superficie de 60 ha, sur un total de 150 ha, et ce, après l’approbation par le Conseil municipal de Ben Guerdane, du plan d’aménagement urbain, en février 2019.

    Le ministre de Commerce, Omar El Béhi, a indiqué que ce projet comportera essentiellement, (à 70%) des espaces sous contrôle douanier, réservés aux activités de services logistiques, de réexportation et de commerce international. Ils sont destinés aux sociétés de commerce international.

     » 20% du projet, sera dédié à l’activité de commerce et aux entrepôts pour les industriels. La finalité étant d’intégrer le commerce parallèle dans le commerce organisé. La zone comportera, également, des services administratifs, des unités touristiques et des prestations d’appui à l’investissement « , a-t-il noté.

    Il a fait savoir, également, que le gouvernement se penche actuellement, sur l’élaboration d’un projet de loi portant sur les zones franches et les activités commerciales et logistiques, lequel sera soumis prochainement, à un conseil des ministres et par la suite, à l’ARP.

    El Béhi a réitéré l’importance de ce projet qui permettra d’impulser le développement dans la région, à travers la création de 2000 emplois directs et plus de 6000 emplois indirects, outre l’organisation de l’activité commerciale et l’attraction des investissements, ainsi que la mise en place d’une plateforme commerciale aux normes mondiales, qui sera un portail vers l’Afrique.

    Il a affirmé que d’autres projets seront créés au niveau des frontières terrestres avec l’Algérie, ajoutant que son département est en train d’étudier les meilleurs sites qui serviront à implanter d’autres zones franches.
    De son côté, le ministre de l’Equipement, de l’Habitat et de l’Aménagement du territoire, Noureddine Salmi, a indiqué que deux échangeurs seront aménagés dans le cadre de ce projet, lesquels seront dotés d’un système d’éclairage avec l’énergie solaire.

    La délégation ministérielle formée du ministre de la Défense, du Commerce et de l’Equipement, a également inauguré une clinique privée, à Ben Guerdane, la première dans cette zone frontalière, par laquelle passe des milliers de Libyens qui vont vers d’autres régions de la Tunisie, pour se faire soigner.

      Leave a Reply