L’ATPR appelle à réhabiliter « la route de la mort » entre la Soukra et Raoued, suite à la mort de 5 personnes dans un accident

L’Association tunisienne de prévention routière (ATPR) a appelé le ministre de l’Equipement, de l’Habitat et de l’Aménagement du Territoire, à réhabiliter  » la route de la mort  » entre la Soukra et Raoued, au niveau de Sidi Salah, et ce suite à la mort de 5 personnes dans un accident survenu, jeudi matin, près du marché hebdomadaire de la région.

L’association a aussi appelé, dans un communiqué, toutes les parties concernées (ministères du commerce, des affaires locales et de l’environnement, du Développement, de l’Investissement et de la Coopération internationale, municipalités et gouvernorats) à accélérer l’exécution du plan national de réhabilitation et de sécurisation des marchés hebdomadaires.

Elle a, en outre, plaidé pour la tenue d’une réunion extraordinaire du Conseil national de la sécurité routière présidé par le ministre de l’Intérieur, pour faire le diagnostic de la réalité routière et résoudre les obstacles entravant l’activité du Fonds de financement des programmes de prévention des accidents de la route.

L’association a, par ailleurs, mis en garde contre la gravité de la situation routière en Tunisie malgré la régression du nombre des accidents et des victimes des accidents durant les derniers mois. Une régression qu’elle a qualifiée de conjoncturelle.

Il est à noter que le nombre des accidents enregistrés en février 2019, a atteint 317 accidents qui ont fait 69 morts et 415 blessés, soit une baisse de 19 morts, 406 blessés et 231 accidents, par rapport à la même période de 2018.
Rappelons qu’un terrible accident de la circulation s’est produit, jeudi, dans la zone industrielle de Chotrana 1, à la Soukra (gouvernorat de l’Ariana), faisant cinq morts, dont un enfant de trois ans.

Leave a Reply