Ce qu’il faut savoir sur le Lean…

    Le Lean est une démarche de management qui cherche à générer de la valeur ajoutée pour les clients tout en se basant sur des outils et méthodes déterminés pour réduire  les gaspillages. Il réunit un lot de principes qui vise à améliorer, la qualité des produits ou les services d’une organisation, la performance opérationnelle et la rentabilité.

    Cette démarche transforme les techniques managériales et les relations entre les structures de la firme en des méthodologies économisant les coûts en optimisant les ressources. Ces améliorations dans le modèle de management sont  nécessaires  afin de décrocher un changement réel bénéfique pour  toutes les parties prenantes.

    L’histoire a commencé à partir de la deuxième guerre mondiale au Japon. Faisant le constat d’un retard considérable  à la sortie de la guerre et de la faiblesse du son marché intérieur, le défi du Japon  fût de devenir un leader mondial dans le domaine de la qualité et la gestion des coûts de production sans bénéficier obligatoirement des économies d’échelle associées aux grands volumes et sans chercher l’accroissement des chiffres d’affaires au détriment de la satisfaction des clients.

     « Les coûts n’existent pas pour être calculé. Les coûts existent pour être réduits » était l’une des citations de l’ingénieur Taïchi Ohno (1912 – 1990) l’un des papes des révolutions organisationnelles industrielles et le père du Système de Production Toyota  (TPS)  connu également sous le  nom toyotisme dont le principal concept est le juste-à-temps (JAT) , un des piliers de la démarche Lean.  Les ingénieurs de production lui doivent le juste-à-temps, cette méthode spécialement élaborée pour réduire les coûts de production. Ohno a été influencé par les méthodes de production américaines en accordant une attention particulière aux pratiques de Ford et aux pratiques de contrôle statistique de la qualité d’Ishikawa et d’Edwards Deming (PDCA). Ceci lui a amené à incorporer la production Ford et d’autres techniques dans le TPS , après un voyage d’études aux États-Unis en 1950. Malgré son génie et le soutien permanent de la famille Toyoda, l’élaboration de ce Système de Production s’est réalisé en vingt ans, de l’après-guerre jusqu’aux années 70.

    La reconnaissance généralisée de TPS en tant que système de production modèle a augmenté rapidement avec la publication en 1990 du fameux livre « The machine that changed the world : the Story of Lean production » par James Womack et Daniel Jones. Après cinq années de recherches au MIT (Massachusetts Institute of Technology) sur le secteur automobile et plus particulièrement la comparaison des systèmes de production, Womack a réussi de théoriser le TPS et en faire une école mondialement reconnue, celle du Lean.

    le LEAN est devenu aujourd’hui un système de management applicable dans plusieurs contextes d’affaires : l’industrie, la santé, les services … grâce à son aptitude à gérer le potentiel humain et les processus impliqués dans la chaîne de valeur au profit de l’organisation d’une manière efficace et efficiente. Les gestionnaires de projet Lean veillent à ce que les activités au sein de l’organisation circulent correctement, sans interruption et sans gaspillages et qu’elles soient capables de générer de la valeur ajoutée pour le client.

    Le principe le plus important qui guide la pensée LEAN  est de viser  la perfection quotidiennement, c’est la raison pour la quelle tout projet LEAN exige un niveau bien déterminé  de discipline, de planification, de rigueur, de l’implication dans l’approche scientifique et les outils basés sur les statistiques… Bref, un dévouement à l’amélioration continue !

     

    Par Amal BEN MZAHI

    Doctorante en Sciences de management à l’Université de Sousse

      Leave a Reply