La migration vers les normes comptables internationales IFRS est fondamentale

le gouverneur de la Banque centrale de Tunisie (BCT) Marouene Abbassi a souligné, mardi, que la migration vers les normes comptables internationales IFRS est fondamentale.

Abassi qui clôturait une conférence sur le thème « Transition du secteur financier vers les IFRS » organisée, mardi, à Tunis, par l’Association professionnelle tunisienne des banques et des établissements financiers (APBEF) et la Banque européenne pour la reconstruction et le développement (BERD), a aussi considéré qu’il faut se préparer à cette logique de normalisation qui est compliquée et difficile mais qui doit être engagée le plus tôt possible.
Le gouverneur a, par ailleurs, estime que cette voie de normalisation nous contraint a être plus exigeants envers nous-mêmes en termes de transparence et de gouvernance, ce qui pourrait être douloureux et coûteux au départ, mais c’est la voie privilégiée par les opérateurs économiques internationaux qui préfèrent avoir affaire à une économie soutenable.

La BCT n’attend plus. Elle est fin prête à cet exercice, comme le reste du système financier que je pense tout aussi prêt à cette convergence vers les standards internationaux.
En outre, la BCT vient d’achever son premier plan stratégique 2019-2021 qui constitue un projet structurant pour la banque et qui pourrait favoriser l’adoption des différents standards internationaux.
le secteur financier tunisien nécessite de s’inscrire dans les avancées technologiques qui changent radicalement la profession financière de par le monde, insistant sur l’importance de la régulation à cet égard.
Ainsi, la migration vers les normes IFRS est économiquement possible même si elle sera difficile. Face à cette difficulté, la meilleure des choses à faire c’est d’être dans l’action et nous sommes en plein dedans.

Leave a Reply