Management de projet : vers une transformation digitale…

    Les évolutions technologiques digitales et les avancées de l’intelligence artificielle perturbent presque tous les acteurs de tous les secteurs. Pour suivre l’évolution de la technologie et éviter toute perturbation, la transformation semble être un point prioritaire pour la hiérarchie. Les gestionnaires de projet peuvent être tentés d’adhérer à un rôle de gestion de projet dans la «transformation digitale », mais avant de dire « oui », ils doivent comprendre comment l’équipe de transformation est structurée ? Comment les talents sont acquis ? Quelles sont les compétences requises ? et ce qu’il faut acquérir.

    De nombreuses organisations sont encore confrontées à une confusion quant à ce que la transformation digitale signifie au niveau de la conduite de projets.

    En fait, il ne s’agit pas seulement de la numérisation ou l’organisation informatique. Cela implique, plutôt, l’utilisation de nouvelles technologies numériques à l’échelle de l’entreprise afin de transformer la manière dont le travail est effectué et de permettre une organisation ayant plus de valeur ajoutée aux à ses clients et aux parties prenantes.

    L’objectif fondamental de la transformation est d’apporter des changements fondamentaux dans la conduite des affaires pour faire face aux changements engendrés par les tendances mondiales, les technologies numériques et les attentes et besoins des parties prenantes de plus en plus exigeantes. En termes simples, la transformation est une opération majeure impliquant les personnes, les processus et la plate-forme d’une organisation pour atteindre les résultats souhaités.

    Comment réussir la gestion d’un projet à l’ère numérique ?

    Une étude récente faite par Forbes Insights et Hitachi a déclaré qu’aujourd’hui  la transformation digitale était la priorité stratégique absolue pour la moitié des managers d’entreprises sans exagération.

    La gestion d’un projet d’une manière efficace et efficiente exige une stratégie digitale forte, innovante et centrée sur le client.

    Les clients sont aujourd’hui le moteur d’une stratégie numérique et notamment au niveau de la gestion des projets. Une condition sine qua non pour réussir n’importe quel projet est de comprendre ce que les clients veulent vraiment, pas seulement pour le présent mais aussi pour demain…Il faut savoir anticiper bref !

    L’intégration de la technologie numérique facilite l’amélioration de l’expérience client et l’identification de nouvelles opportunités.

    Remodeler le rôle du gestionnaire de projet :

    Le chef de projet évolue d’un rôle opérationnel à un rôle de fournisseur de valeur, apportant une expertise en stratégie, innovation et communication. Il est le moteur principal des projets qui doit garantir l’atteinte de tous les objectifs. Bien que les compétences techniques soient importantes, elles ne représentent qu’une partie de ce dont les chefs de projet ont besoin pour diriger les efforts de transformation numérique, de même que le leadership et la gestion stratégique des entreprises. Des sponsors exécutifs engagés peuvent aussi aider les organisations à réduire l’écart de communication entre les ‘influenceurs’ et les ‘implémenteurs’ afin d’accroitre la collaboration et le support, d’augmenter le taux de réussite de projet et de réduire les risques.

    Adopter une approche formelle de gestion de projet :

    La gestion de projet a plusieurs méthodologies éprouvées qui pourraient produire de meilleurs résultats. L’application des connaissances, de compétences, d’outils et de techniques bien déterminés aux différentes activités apporte de la rigueur à la méthodologie normalisée adoptée et un langage commun permettant de répondre à des initiatives complexes.

    La numérisation croissante entraîne des changements dans les techniques de gestion de projet, en particulier l’utilisation de méthodes dites « agiles ». Les organisations qui investissent dans des pratiques formelles de gestion de projet, qu’elles soient prédictives, agiles ou hybrides, continuent de connaître un succès plus grand que leurs homologues sous performantes parce qu’elles adhèrent à un état d’esprit axé sur la livraison de valeur tel que demandé par le client.

    Le choix de l’approche qui répond le mieux aux besoins du projet et de l’organisation aidera à minimiser les risques, à contrôler les coûts et à augmenter les valeurs.

    Investissez dans les techniques digitales de gestion de projet :

    L’ère du numérique nous amène à repenser les moyens bureautiques anciennes pour la gestion des projets (MS project, Excel PowerPoint, Outlook…) et les PC avec les écrans 21pouces vers des moyens plus agiles (le Cloud, le multi devices, le Big Data…).

    Le Cloud permet à tout type d’application, ainsi qu’aux données d’entreprise, de résider non pas seulement sur un ordinateur local mais aussi au sein de l’infrastructure d’un hébergeur spécialisé. La gestion de projet en ligne à travers le Cloud permet à tous les membres d’équipe d’échanger de manière cohérente à l’aide d’une solution en ligne. Ainsi, les mises à jour sont instantanées et rien de pertinent ne peut s’échapper aux conversations parce qu’elles seront toutes stockées à des fins de consultation ultérieure.

    Le Big Data permet de construire un ensemble de données managériales qui aide les managers dans le processus de prise de décisions. Un projet ne peut fonctionner tout seul, il est connecté à un écosystème de projets, de processus, d’acteurs qui prennent  part dans son fonctionnement. L’approche Big Data permet de centraliser l’information structurée (indicateurs clés) de l’information non structurée (interventions, commentaires des acteurs…) très utile dans la conduite de tout projet. Cette technique permet d’améliorer le contrôle qualité des données, d’éviter  leur perte et mettre en place des structures d’analyse multidimensionnelles.

    Le multi-devices permet de valider l’interface homme-machine sur les Smartphones. Il désigne le fait que les utilisateurs usent de multiples devices ou appareils pour consommer, s’informer, communiquer… Ils sont conçus pour fonctionner sans souris et avec des écrans de petite taille. Les écrans et les modes de saisie des plateformes numériques de management de projet sont donc simples et rapides. L’utilisateur est dans un espace user-friendly qui est assez éloigné des outils de gestion de projet développés pour des PC avec souris et grand écran !

    La digitalisation des organisations provoque une amélioration significative de cycle de livraison des projets grâce à la réduction de la durée de validité des exigences fonctionnelles. Les outils numériques de gestion rendent les éléments de temps et de coûts non plus statiques mais des variables dynamiques à l’évolution de projet.

    Par Amal BEN MZAHI

    Doctorante en Sciences de Management à l’Université de Sousse

      Leave a Reply