Une diminution de 7,4% des investissements internationaux au 1er semestre 2021 selon la FIPA

Les dernières statistiques de l’Agence de promotion de l’Investissement Extérieur (Fipa), collectées par la TAP, montrent que le flux des investissements internationaux a enregistré une diminution de 7,4%, à 945,8 MD, au premier semestre de l’année 2021, contre 1020,9 MD, au cours de la même période de l’année précédente.

En tenant compte de l’évolution de la parité du dinar, ces investissements ont sont 343,7 millions de dollars et 286,1 millions d’euros. Ils ont connu baisse significative, soit 31,6%, à cause des effets néfastes de la Covid-19 et la stagnation des investissements internationaux au niveau mondial.

Ils sont répartis entre 928,3 MD d’IDE (contre 981,9 MD en 2020) et 17,4 MD d’investissements en portefeuille (contre 39,1 MD en 2020), soit une baisse respective de 5,5% et de 55,5%.

En ce qui concerne le secteur de l’énergie, la Tunisie n’a engrangé durant le premier semestre de 2021 que 266 MD contre 338,1 MD durant la même période de l’année écoulée, soit une diminution de 21%.

Pour le secteur de l’agriculture, les investissements internationaux ont baissé de 7,2 MD à 2,1 MD, à fin juin 2021.

Cependant, les investissements induits par les industries manufacturières ont baissé de 1,6% seulement pour atteindre 567,3 MD, contre 576,5 MD, par comparaison à l’année précédente.

Pour ce qui est des services, les investissements ont évolué à 93 MD à fin juin 2021, contre 60 MD, durant la même période en 2020.

Les IDE sont répartis à hauteur de 61% pour les industries manufacturières, 29% pour le secteur de l’énergie, 10% pour les services.

Selon la Fipa, les IDE hors énergie, enregistrés à fin juin 2021, ont permis d’effectuer 394 opérations d’investissement d’une valeur totale de 662,4 MD, ce qui générera la création de 7318 nouveaux postes d’emplois.

Ces projets d’investissement ont permis la création de 39 nouveaux projets, d’une valeur globale de l’ordre de 69,7 MD (permettant de créer 712 nouveaux postes d’emplois), et l’extension de 355 projets déjà existants, mobilisant des investissements à hauteur de 592,7 MD (ayant permis de créer 6606 nouveaux postes d’emplois).

Les statistiques montrent que les gouvernorats du Grand Tunis occupent la majorité des investissements (54%), des investissements directs internationaux, particulièrement le gouvernorat de Ben Arous, par contre, la région du Nord-Est détient 19% de ces investissements.

 

 

Leave a Reply