Appui à l’entrepreneuriat : L’Association Initiative ambitionne de se positionner en tant que réseau modèle en Afrique

L’Association Initiative, plateforme d’appui à l’entrepreneuriat, annonce samedi, son ambition, à travers son nouveau bureau exécutif qui vient d’être mis en place, de « couvrir tout le territoire national, d’être à la pointe des outils modernes d’appui à l’entrepreneuriat et de se positionner en tant que réseau modèle en Afrique ».

Après la création d’Initiative le Kef et d’Initiative Kairouan en 2020, les interventions du réseau couvrent aujourd’hui, les régions de Jendouba, le Kef, Kairouan, Kasserine, Sidi Bouzid, Gafsa et Médenine mais également les régions limitrophes comme Nabeul, Monastir Tataouine et Gabès.

Pour rappel, des acteurs d’horizons divers, issus de structures publiques, de banques, d’opérateurs privés, des chefs d’entreprise en activité, des militants de la société civile, ont réuni leurs forces et expertises dans un projet d’association « Initiative », œuvrant en faveur de l’entrepreneuriat des jeunes
et dans les régions et axé sur les agri preneurs.

Grâce au soutien de ses partenaires internationaux notamment, l’Union européenne, l’AFD, Expertise France et la Caisse de Dépôts et de Consignation, l’association a lancé un programme de montée en
compétence via des projets internes structurants tels l’élaboration de manuels de procédures et de
politique de conformité répondant aux standards internationaux. Elle s’est également, dotée d’un système d’information performant dans l’objectif d’assurer un processus complet d’accompagnement des bénéficiaires des prêts pré et post création de projets.

Initiative en Chiffres

Plus de 13 comités d’agrément ont été organisés en 2021, pour financer 176 entrepreneurs dont plus de 80% sont en phase d’extension contre moins de 20% en phase de création.

Près de 900 emplois ont été créés ou maintenus sur toute l’année 2021 contre 400 en 2020 et 550 emplois en 2019.

Plus de 70% des entrepreneurs accompagnés et financés sont des femmes, dont la plupart sont jeunes et faisant partie des régions rurales de la Tunisie. La plupart des financements sont orientés vers le développement, l’extension ou le maintien des activités (89 prêts soit 72%). 28% des prêts ont financé la création et le lancement d’activité.

80% des financements ont bénéficié aux projets dans les secteurs de l’artisanat soit 99 prêts, contre 15 projets dans le secteur du tourisme et 9 projets dans des petits métiers dans des secteurs connexes.

TAP

Leave a Reply