Côte d’Ivoire : Les nouveaux enjeux du port d’Abidjan

Lors de l’inauguration du nouveau terminal du Port d’Abidjan, Philippe Labonne, président de Bolloré Africa Logistics, a déclaré que la Côte d’Ivoire-terminal, la société qui gère le terminal TC2 « fait entrer le port d’Abidjan dans une nouvelle dimension ».
Il s’est réjoui que « les infrastructures portuaires accueillent désormais des navires de 15 000 conteneurs contre 3 500 seulement il y a quelques semaines encore. Ce nouveau terminal fait donc doubler la capacité annuelle […] qui passe d’un à deux millions de conteneurs par an ».
Pour redynamiser les activités du port, cela a nécessité un investissement de « 400 millions d’euros » pour la construction du TC2 construit sur 35,5 h de superficie. Muni désormais de six portiques de quai et de 36 tracteurs électriques, le port a déjà la capacité de recevoir des navires de grande capacité.

Il faut rappeler que le port d’Abidjan est stratégique pour l’économie ivoirienne. Il « a assuré en 2021, 76 % de ses échanges avec l’extérieur et réalisé un trafic brut de 30 millions de tonnes », a précisé M. Hien Sié, Directeur général du port. Son dynamisme lui donne une croissance moyenne de « 12 % par an », grâce à l’exportation de produits agricoles et le dessert des marchandises vers les pays enclavés (Burkina Faso, Mali, Niger).

Leave a Reply