Kenya : La sécheresse à l’origine de la mort de plusieurs animaux et 4 millions de personnes sont victimes de la faim

C’est ce qu’a déploré le ministre du tourisme, Peninah Malonza, qui a annoncé que « 205 éléphants, 512 gnous, 381 zèbres et 12 girafes sont morts du manque de pluie entre février et octobre ». Il s’agit d’une forte sécheresse d’ « une intensité inédite depuis quarante an ». A titre illustratif de la rareté de pluie sur le pays, à Amboseli (sud), à la frontière tanzanienne, « la terre est sèche et se craquelle sous les pieds. Pas une herbe haute à l’horizon, les feuilles des arbres décharnés sont jaunies. Des carcasses d’animaux gisent le long de la route », a rapporté Josphat Wangigi Kagai, un ranger du Kenya Wildlife Service (KWS). Il signale que « la dernière grosse pluie que nous avons eue ici remonte à décembre 2021 ».

Si des animaux meurent de sécheresse, la rareté des pluies a impacté aussi les récoltes. Au moins 4 millions de personnes -sur une population de plus de 50 millions d’habitants- « sont exposées à la faim ».

Leave a Reply