lundi, 22 avril 2024

Afrique : 11 startups disruptives sélectionnées pour la Cohorte 3 du Programme d’Accélération Africa Startup Initiative Program (ASIP) propulsé par Startupbootcamp AfriTech

L’accélérateur technologique leader en Afrique, Startupbootcamp AfriTech, ainsi que son partenaire fondateur et géant des télécommunications, Telecel Group, ont sélectionné les participants du très convoité programme d’accélération, Africa Startup Initiative Program (ASIP). L’accélérateur de l’ASIP a réussi à aider les fondateurs à affiner leurs modèles d’entreprise tout en facilitant l’entrée sur de nouveaux marchés tels que le Sénégal. Cela a été possible grâce à un partenariat historique avec DER/FJ, qui a été créé pour faire progresser l’entrepreneuriat des femmes et des jeunes au Sénégal par le Président de la République, Macky Sall.

Adrien Schwarz, Responsable Principal de l’Innovation, a prononcé un discours lors de l’événement en relevant que « nous sommes impressionnés par le travail de l’ASIP et du Startupbootcamp AfriTech et nous sommes ravis qu’il y ait eu trois fois plus de fondateurs francophones par rapport aux années précédentes. Cela valide le calibre des startups dans les pays francophones et montre que leur exposition à l’accélération s’est améliorée ».
Puis, Eleanor Azar, adjointe exécutive du groupe et directrice de l’ASIP, as’est réjouie que « nous sommes aussi exceptionnellement fiers que le nombre de femmes fondatrices ait augmenté. Et pour ceux qui n’ont pas été retenus dans le top 10, nous vous souhaitons bonne chance, vous pouvez être très fiers d’être arrivés en tête des plus de 2 000 candidatures reçues dans le programme de la troisième cohorte ».

Fondé par le géant des télécommunications Telecel, l’Africa Startup Initiative Program (ASIP) vise à soutenir la prochaine génération de jeunes entreprises technologiques africaines qui perturbent les principaux secteurs verticaux de l’industrie, notamment FinTech, InsureTech, AgriTech, Climate-tech, eCommerce, Digital Health, CleanTech, Mobility, Micro-leasing, et la numérisation de l’économie informelle.