Afrique : Campagne régionale de défense et de promotion du Plan Sénégal émergent (PSE) dans cinq pays du Sahel

Cette campagne à pour thème  » Mon lait est local’  » a pour but de défendre et la promotion du lait local. Il regroupe le Burkina Faso, le Mali, la Mauritanie, le Niger, le Sénégal, et le Tchad. Il s’agit d’une initiative pour « freiner l’importation massive du lait en poudre dans nos pays qui selon les initiateurs de cette campagne n’est pas sans conséquence sur la santé humaine ».

Selon M. Moussa Tambari Ismaël, membre de cette campagne, « l’objectif de cette campagne est de susciter la consommation du lait local au niveau de l’espace CEDEAO et plus spécifiquement améliorer le revenu des petits producteurs dans un contexte où le lait importé inonde les marchés locaux ». Il a fait remarque que le «lait recomposé du soja enrichi avec de l’huile végétal sans compter son impact sur la santé des consommateurs». Il a déploré que « l’importation massive du lait en poudre constitue une fuite de capitaux pour nos pays ». Pour lui, « la promotion du lait local est une voie qui encourage la création de l’emploi mais concourt aussi à la lutte contre l’insécurité alimentaire».

À l’échelle mondiale, les importations de produits laitiers sont dominées par les pays asiatiques (Chaumet, 2018 ) : 57 % du total mondial en valeur et 53 % en équivalent lait en 2018. L’Afrique compte, quant à elle, pour 10 %, avec un montant d’importations qui atteint 5,7 milliards d’euros à cette même date.

Leave a Reply