Tunisie : 2,1 milliards d’euros pour la réalisation de « projets verts » entre 2023 et 2025

C’est la décision prise par le gouvernement pour lutter contre les effets du changement climatique. Il s’agit d’une initiative qui fait partie du Plan de développement 2023-2025. Il s’agira de « promouvoir l’économie circulaire à travers le développement l’écoconstruction ainsi que la valorisation des déchets ménagers et industriels ».

Selon les autorités tunisiennes, en ce qui concerne l’eau, « le gouvernement mobilisera des ressources en eau de surface afin d’atteindre un taux de remplissage de 95 % et soutenir la capacité de stockage des barrages, l’utilisation des ressources en eau non conventionnelles telle que le dessalement de l’eau de mer ».

Pour réaliser les « projets verts », une partie des 2,1 milliards d’euros investis en Tunisie proviendra du secteur privé. Les fonds mobilisés serviront spécifiquement au financement de la sobriété énergétique à travers le développement des énergies propres (l’hydrogène vert et de l’énergie solaire).

Dans ce cadre pour encourager l’investissement dans les énergies propres, le gouvernement tunisien a baissé récemment de 17 % soit 10 % sur les droits de douane et 7 % de taxe sur la valeur ajoutée (TVA), les impositions fiscales relatives à l’importation des équipements de recharge des véhicules électriques en Tunisie. La mesure qui reste en vigueur jusqu’au 31 décembre 2023 permettra de réduire la pollution atmosphérique causée par les véhicules thermiques en évitant 2,2 millions de tonnes équivalent CO2.

Pareillement, encourage les initiatives locales. A titre d’exemple, le programme Green4Youth initié par des investisseurs tunisiens Impact Partner et Flat6Labs avec le soutien de la Banque mondiale. L’initiative soutient les startups et PME (petite et moyenne entreprise) qui bénéficient depuis 2021 d’un financement de 30 000 dinars tunisiens, environ 9 000 euros.

En effet, selon des critères basés sur l’assainissement, la qualité de l’air et l’atténuation du réchauffement climatique entre autres, « la Tunisie figure à la 96e place avec un taux de 40,7 % devant la République démocratique du Congo (RDC) et derrière le Cap-Vert », lit-on dans le classement mondial de l’IPE 2022 élaboré par les universités de Columbia et de Yale aux États-Unis d’Amérique.

Leave a Reply