lundi, 22 avril 2024

Afrique : La Banque africaine de développement (BAD) et la Banque islamique de développement (BID) renforcent les systèmes de défense sanitaires d’Afrique en misant sur l’industrie pharmaceutique

Le Groupe de la Banque africaine de développement et la Banque islamique de développement ont signé un plan d’action conjoint de partenariat pour le développement du secteur de l’industrie pharmaceutique dans leurs pays membres africains. Ce plan offre un nouveau cadre pour renforcer la coopération et les priorités de développement mutuelles, en mettant l’accent sur le renforcement des systèmes de défense sanitaires du continent.

L’aide-mémoire a été signé, jeudi 16 février 2023 au siège de la Banque islamique de développement à Djeddah, en Arabie saoudite, par Abdu Mukhtar, directeur chargé du Développement industriel et commercial de la Banque africaine de développement (BAD), et Idrissa Dia, directeur du Département des infrastructures économiques et sociales de la Banque islamique de développement (BID).

La cérémonie de signature est venue clore deux jours de présentations et de délibérations sur les stratégies des institutions en matière de santé en Afrique et sur le plan d’action pharmaceutique de la Banque africaine de développement. Au cours des sessions, les équipes des deux institutions ont évoqué une réserve commune de projets pharmaceutiques proposés en vue de cofinancements, ainsi que la possibilité de collaborer en matière de plaidoyer et de production de connaissances pour leurs pays membres.

Le plan d’action conjoint permet aux deux institutions de développer une réserve commune de projets bancables, autour d’axes clés complémentaires, auxquels chacune apporterait son avantage comparatif. Le plan couvre des prêts en faveur de projets dans les secteurs public et privé et de projets de développement pharmaceutique selon une approche régionale.

Le Groupe de la Banque africaine de développement et la Banque islamique de développement vont également coopérer dans l’organisation d’un forum mondial des entreprises pharmaceutiques en mai 2023, lors des Assemblées annuelles de la Banque africaine de développement. L’événement réunira des capitaines d’industrie majeurs du secteur pharmaceutique, dont de grandes entreprises, des agences de régulation régionales, continentales et gouvernementales, et des entités de transfert de technologies. Il y sera question d’opportunités commerciales, des accords de commercialisation des vaccins, de ceux de transfert de technologie pharmaceutique et des ressources allouées à la préparation de projets – entre autres.

Outre ce plan d’action conjoint mis en place, Anasse Aissami, directeur général des programmes nationaux de la BID, a encouragé les participants à accélérer la mise en œuvre de leurs programmes pharmaceutiques respectifs, en privilégiant l’augmentation de la production locale et un appui en matière de réglementation. Amer Bukvic, directeur général par intérim chargé des Pratiques mondiales et des Partenariats, a abondé dans le même sens : « Nous allons solidement établir et mettre en œuvre la collaboration en matière de santé et de produits pharmaceutiques, et nous travaillerons dur pour renforcer la coopération technique ».