lundi, 22 avril 2024

Côte d’Ivoire : Le Gouvernement annonce un taux de transformation locale de l’anacarde, qui passe de 9% en 2018 à 21,25% en 2022

« Fournisseurs d’amandes de cajou après le Vietnam et l’Inde. La filière anacarde enregistre, depuis quelques années, de fortes progressions », a annoncé le Gouvernement. C’est le résultat des engagements du gouvernement à faire de la filière anacarde, un secteur majeur de l’économie nationale.

Le pays veut devenir le pionnier de la transformation structurelle de cette filière en Afrique et l’acteur majeur de ce secteur dans le monde. L’objectif étant de créer des emplois et de la richesse permettant d’améliorer les conditions de vie de nos populations.

Depuis une décennie, la filière anacarde a connu une importante progression, tant dans sa production que dans sa capacité de transformation. En onze ans, le pays a doublé sa production, passant ainsi de 400 mille tonnes en 2011 à 1 million de tonnes en 2022. Au terme de la campagne 2022, ce sont 1 028 172 tonnes de noix de cajou qui ont été enregistrées. Ce résultat de production correspond à une hausse de 6% par rapport aux 968 676 tonnes enregistrées en 2021.