L’industrie du plastique en Tunisie, réalités et défis

L’industrie du plastique en Tunisie, réalités et défis

Historiquement, la transformation des matières plastiques est une activité relativement ancienne, la première unité en Tunisie datant de 1958. Aujourd’hui, le secteur du plastique occupe une position stratégique prioritaire. Cette importance provient du fait que ce secteur touche presque tous les autres domaines d’activité industrielle, artisanale, commerciale, agricole et touristique. L’industrie des plastiques a d’abord répondu aux besoins élémentaires du pays, en articles ménagers, emballages, matériels pour l’irrigation, l’agriculture et le bâtiment.
Avec un taux de croissance annuel moyen de 9%, l’industrie des plastiques tunisien représente un secteur dynamique et en pleine expansion. A l’heure actuelle, l’industrie tunisienne de fabrication de plastique est représentée par 500 unités industrielles employant 11 000 personnes; 63 d’entre eux sont financés par le capital mixte ou étranger, dont 42 sont totalement exportatrices. Deux tiers de ces entreprises sont implantées dans le Grand Tunis, Sfax et Sousse.

industrie du plastique en tunisie
Un signe de l’excellence technique du secteur est que la valeur ajoutée représente un tiers de la valeur de la production, soit plus de 15 000 $ par emploi. La bonne performance du secteur des matières plastiques tunisien revient à la demande du marché, par les exportations qui couvrent un large éventail de segments et aussi par l’impératif de qualification requis par le secteur.
Certaine unités industrielles tunisiennes de plastiques se sont tournés vers la production de pièces techniques en utilisant des procédés sophistiqués. Les grands donneurs d’ordres internationaux, pour ce segment, sont essentiellement dans l’automobile et la construction électrique.
La mise au point de leur capacité d’innovation travaillé en collaboration avec un fort engagement dans une démarche de qualité: ISO 9000-1 – 2/2000/EN ISO – 16649 TS et ISO 14000, BPH dans l’emballage, soit l’équivalent de la méthode HACCP.
Le développement de la plasturgie tunisienne exige la mise en place de quelques mesure de nature à rechercher l’un équilibre entre sous-traitance et fabrication de produits propres. Le développement des moules et la mécanique de précision pour la manutention et l’entretien, avec l’octroi de subventions spécifiques pour l’acquisition de machines à commande numérique. Finalement, le développement de la recherche appliquée (industriels, institutions et université) est une nécessité aujourd’hui pour l’orientation du secteur vers l’innovation et la compétitivité à l’échelle mondiale.

Leave a Reply