La commission des finances émet des réserves concernant la clôture du budget de l’Etat pour l’exercice 2013 (Rahoui)

La commission des finances, de la planification et du développement, relevant de l’ARP, a émis des réserves quant au projet de loi relatif à la clôture du budget de l’Etat au cours de la période de gouvernance de la TROIKA (coalition entre les partis d’Ennahdha, Ettakatol et le congrès pour la république) au titre de l’année 2013 et ce après avoir décelé plusieurs défaillances dans la gestion. Elle a décidé de le soumettre à une séance plénière, a indiqué le président de la commission, Mongi Rahoui, dans une déclaration à l’agence TAP.
Au cours d’une réunion tenue vendredi, au Bardo, la commission a décidé de transmettre ce projet de loi à la plénière qui sera programmée ultérieurement, suite à l’approbation de trois députés et l’abstention de trois autres dont le président de la commission.
Rahoui a souligné que les dysfonctionnement concernent essentiellement, les recrutements et les nominations illégales, l’ulilisation des finances publiques sans permission en plus de la mise de véhicules administratifs à la disposition d’autres personnes que les ayants droit et la non déclaration des informations relatives à la gestion du budget, conformément à la loi.

Leave a Reply